ImeemPorter plainte contre un futur partenaire est devenu une habitude sur Internet. L’arme judiciaire devient une arme de négociation redoutable lorsqu’elle permet d’obtenir un meilleur accord en échange du retrait de la plainte. Exemple encore ces jours-ci avec Warner Music Group, qui avait poursuivi en justice le service de partage et de découverte de musique en ligne iMeem, et qui retire finalement sa plainte.

Les deux sont parvenus à un accord pour partager les revenus publicitaires générés par iMeem grâce aux contenus audio et vidéo de Warner Music Group. Lancé en mars 2006, Imeem revendique 16 millions d’utilisateurs actifs, qui peuvent créer et partager gratuitement des playlists de musiques, vidéos et photos, et découvrir des contenus proches de leurs goûts. Les utilisateurs peuvent aussi créer des pages façon MySpace, avec biographie, photos et amis. L’ensemble est financé uniquement par la publicité.

L’accord rend donc légale la distribution et la diffusion du catalogue de Warner Music Group sur Imeem, officiellement limitée au territoire nord-américain. Cependant aucun filtrage ne semble brider les européens, comme le montre ce widget qui permet de diffuser et d’écouter sans problème ce morceau de Madonna depuis la France :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés