Apple a de l’humour. Lorsque la firme à la pomme a annoncé avec EMI le retrait des DRM sur les titres de la major britannique, elle s’est empressée d’annoncer que les clients acquéreurs de musique verrouillée pourraient la mettre à jour vers des fichiers AAC sans protection. C’était une bonne nouvelle. L’opération coûterait tout de même 20 centimes d’euros par titre, avec comme seule justification tarifaire le passage d’une version standard à 128 kbps vers une version « iTunes Plus » à 256 kbps, de meilleure qualité sonore.

Or Apple annonce que cette fonctionnalité à 20 centimes par titre était une « promotion », laquelle prendra fin bientôt. Par la suite, et à moins que les morceaux aient été achetés il y a moins de six mois (auquel cas la migration à 20 centimes s’appliquera toujours), il faudra nécessairement repasser par la case départ et acheter les titres sans verrou à 1,29 euro l’unité.

En clair, Apple oblige les clients qui veulent se débarrasser des verrous sur leur catalogue iTunes ou qui ne sont pas satisfaits de la qualité audio à ressortir la carte bleue le plus rapidement possible. Et pour les meilleurs clients, la facture sera d’autant plus élevée. Il faut en effet migrer vers iTunes Plus sur toute sa discothèque en même temps, sans possibilité de choisir titre par titre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés