Viacom, qui a porté plainte contre YouTube et réclame 1 milliard de dollars de dommages et intérêts, a manifesté son intérêt pour le set-top box d’Apple. « Nous sommes toujours vigilants lorsqu’il est question de protéger nos contenus« , a rappelé le porte-parole de Viacom, « mais nous accueillerions volontiers l’opportunité de licencier notre contenu à Apple tout comme nous le faisons avec tous les distributeurs« .

L’Apple TV devrait en effet permettre aux studios d’accéder directement aux écrans de télévision des foyers pour vendre leurs films et leurs séries TV, beaucoup plus facilement qu’avec iTunes sur ordinateur (avec lequel Viacom a aussi un accord). C’est aussi le moyen le plus sûr pour Viacom de se prémunir contre le piratage, en axant sur la facilité d’utilisation de l’Apple TV pour promouvoir ses propres contenus plutôt que ceux que l’on trouve piratés sur Internet. Dans cet esprit, le conglomérat a déjà signé un accord avec Joost, qui ne dispose cependant pas de set-top box pour le moment.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés