La RIAA fait à nouveau preuve de ses prédispositions à venir en aide aux citoyens américains. Après les facilités accordées au règlement de ses amendes, sa nouvelle action sociale porte sur l’éducation des étudiants, et plus particulièrement ceux de l’Etat de Michigan. Boing Boing pointe en effet une vidéo distribuée aux universités de l’Etat américain destinée à montrer les méfaits du piratage. Le piratage aurait déjà valu à certains établissements de recevoir plus 1000 plaintes, et même de se voir vivement sollicités pour mener des investigations visant à remonter aux étudiants qui en seraient la cause. Certaines jouent le jeu, prononçant des sanctions allant du simple mail d’avertissement aux périodes de suspension, et d’autres ignorent les sirènes de la RIAA, estimant que là n’est pas leur rôle. Mais qu’elles le veuillent ou non, l’Etat de Michigan leur impose désormais de montrer la vidéo produite par la RIAA à ses étudiants !

On y montre les avantages du téléchargement (rapidité, gratuité) puis le revers de la médaille avec le témoignage larmoyant d’un étudiant ayant été poursuivi pour piratage. On ajoute une pincée de psychose sur les virus, les spywares, puis on montre la facilité avec laquelle les universités peuvent repérer les étudiants s’y étant adonnés. A aucun moment l’Etat ne semble s’être demandé s’il était légitime de forcer les étudiants à regarder des vidéos promotionnelles produites par un consortium d’entreprises privées qui, au passage, ne parle à aucun moment des artistes qui sont sensés en pâtir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés