Pas attendue en Europe avant 2008, la radio numérique par satellite peine à trouver son équilibre financier en Amérique du Nord. Confirmant les inquiétudes ressenties depuis plusieurs mois, les deux acteurs du marché, XM Satellite Radio et Sirius Satellite Radio, ont indiqué lundi leur intention de fusionner « en égaux ». La valeur de la transation en actions est évaluée à 13 milliards de dollars, et la nouvelle entité fusionnée devrait être dirigée par Mel Karmazin, l’actuel PDG de Sirius. L’opération devrait être achevée d’ici la fin de l’année, si elle reçoit les accords de la FCC et de la FTC, les instances fédérales de régulation des communications et de la concurrence. Ensemble, les deux acteurs devraient réunir plus de 11 millions d’abonnés.
A noter que des représentants des géants de l’automobile GM et Honda devraient siéger au conseil d’administration de la nouvelle entité. La radio satellitaire se développe surtout grâce aux autoradios numériques embarqués, qui comblent les lacunes de la réception hertzienne sur les vastes territoire d’Amérique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés