Nicolas Hulot serait sans doute fier que le français Universal Music en fasse de même. Sous l’impulsion du débat sur le réchauffement climatique, Warner Music Group multiplie les initiatives en faveur de l’environnement au sein même de ses bureaux, et annonce qu’il abandonnera d’ici fin mars les boîtiers de CD et DVD en plastique. Toutes les nouveautés seront fournies avec un « emballage papier écologiquement amélioré », indique la maison de disques. « Avoir un comportement responsable pour l’environnement est bon pour l’Amérique des affaires : c’est une écologie intelligente et des économies intelligentes », se félicite John Esposito, le président et directeur de Warner WEA. « Il n’y a pas de mauvais côté au fait d’être respectueux de la planète », a-t-il ajouté.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés