Le 30 novembre 2011, la France dira adieu à l’analogique et boujour au numérique. Le Sénat a adopté hier le projet de loi « Télévision du futur » qui prévoit le passage à la télévision numérique zone par zone à partir du 31 mars 2008. Il se fera par TNT pour 95 % de la population, ou par accès satellite gratuit pour les autres. Le texte organise également les conditions d’accès à la télévision mobile personnelle (TMP) et à la télévision haute-définition, régulées par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA). Après le désastre parlementaire de la loi DADVSI, ce devrait être une adoption sans douleur au bénéfice de Renaud Donnedieu de Vabres. Le ministre de la Culture espère bien pouvoir accrocher son nom à ce texte important pour l’avenir de l’audiovisuel français, et éclaircir ainsi son bilan. Examiné en urgence pour cause d’élections à venir, le texte devra être adopté en commission mixte paritaire. PS et PCF ont voté contre. L’UDF s’est abstenue.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés