Heise Online rapporte que les milliers de procédures anti-piratage lancées par l’industrie du disque et du logiciel coûtent aux contribuables allemands plusieurs centaines de milliers d’euros. A chaque fois qu’une plainte est déposée, la recherche de l’abonné à partir de l’adresse IP suspectée est facturée entre 35 et 40 euros par les fournisseurs d’accès allemands. Et puisque les plaintes sont déposées par milliers voire dizaines de milliers, les coûts de procédure sont dramatiques pour l’Etat.
Le ministre de la Justice du länder de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie juge ces coûts « disproportionnés ». Sans aller jusqu’à demander une dépénalisation, il se demande toutefois « si le droit pénal est le moyen correct de trouver une solution à ce problème« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés