Uber recrute massivement en prévision de la démocratisation des voitures autonomes et connectées. Et les travaux de deux chercheurs, qui ont piraté une Jeep Cherokee, ne sont pas passés inaperçus.

Qui a dit que le hacking ne pouvait pas déboucher sur une proposition d'emploi ? Aux États-Unis, deux experts en sécurité informatique qui se sont distingués cet été en démontrant la très grande vulnérabilité des véhicules connectés à Internet travailleront désormais pour Uber. La société a en effet été impressionnée par leurs travaux dans la sécurité automobile et compte bien profiter de leur savoir-faire.

Les deux spécialistes, Charlie Miller et Chris Valasek, ont en effet révélé à des journalistes qu'il était possible de prendre le contrôle des véhicules qui utilisent le système UConnect. Une fois branchés à la voiture, ils avaient alors la maîtrise de la quasi-totalité de la situation : ventilation, radio, klaxon, volume sonore, freins, extinction du moteur, accélération…

Cette affaire, qui connaît des répercussions judiciaires avec l'existence  d'un recours collectif, a poussé Fiat Chrysler, le constructeur automobile du modèle en question , une Jeep Cherokee, à diffuser en urgence un correctif logiciel avant de rappeler 1,4 million de véhicules pour des révisions complémentaires.

L'embauche de Charlie Miller et Chris Valasek par Uber illustre à nouveau le besoin qu'a l'entreprise d'accroitre sa main d'œuvre. En effet, celle-ci projette de se passer à terme des véhicules de tourisme avec chauffeur pour ne miser que sur des véhicules de tourisme avec robot. Et ces nouveaux moyens de transport, qui pourront travailler sans discontinuer ou presque, seront logiquement connectés à Internet.

En début d'année, Uber a créé un centre de technologies avancées en coopération avec la faculté Carnegie Mellon, et dans la foulée, lancé une campagne de recrutement pour attirer à lui roboticiens, ingénieurs et techniciens. Et cet été, Uber a signé un partenariat avec l'université d'Arizona pour profiter de son expérience en matière d'optique en vue d'améliorer sa cartographie de l'environnement.

( photo : CC BY Foodle )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés