Les travaux sur les réseaux mobiles 5G avancent au rythme prévu. L'Union Internationale des Télécommunications (UIT) a adopté son plan de vol jusqu'à l'élaboration des spécifications techniques finales, prévue en 2020.

L'Union Internationale des Télécommunications (UIT), la plus vieille institution de l'ONU qui a en charge la coordination et la normalisation des moyens de télécommunication à travers le monde, a annoncé vendredi que son groupe de travail dédié à la 5G avait acté un projet et une feuille de route pour les prochains réseaux mobiles à très haut débit et faible latence, qui devraient être déployés à partir de 2020.

"L’UIT a désormais défini les objectifs globaux, le processus et les échéances pour l’élaboration de systèmes mobiles 5G", annonce l'institution qui organisait une réunion à cet effet à San Diego, en Californie. "La prochaine étape consistera à définir des spécifications techniques détaillées pour le fonctionnement des systèmes de radiocommunication qui prendront en charge la 5G, compte tenu des besoins et de multiples scénarios et possibilités d’utilisation futurs, puis à préciser les critères d’évaluation des technologies possibles d’interface radioélectrique qui s’intégreront dans la série de normes IMT-2020 (le nom donné par l'UIT à la famille de normes de la 5G, ndlr)".

L'an dernier, l'Union européenne et la Corée du Sud avaient déjà signé un accord commun qui visait notamment à "s'efforcer de parvenir à un consensus mondial, d'ici la fin de 2015, sur le large définition, les fonctionnalités clés et le calendrier cible pour la 5G".

"Ces nouveaux systèmes, qui devraient être disponibles dès 2020, ouvriront la voie à de nouveaux modèles de connectivité pour les systèmes hertziens large bande mobiles. Ils pourront par exemple assurer des services vidéo ultra-haute définition, des applications en temps réel à faible latence, ainsi que le développement constant de l’Internet des objets (IoT)", rappelle l'UIT qui fêtait le mois dernier son 150ème anniversaire.

Conçue pour être ultra-rapide avec jusqu'à 10 Gbps de débit et moins de 1 ms de temps de latence, la 5G sera aussi le premier protocole réseau à abandonner à la source la neutralité des réseaux, puisqu'elle repose sur une multitude de couches de protocoles réseau différents, plus ou moins rapides et consommateurs en énergie, qui seront choisis en fonction des besoins des applications ou des contraintes des appareils.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés