Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 10 Février 2014

Qu'apportera la 5G en Europe en 2020 ?

Huawei organise ce lundi le sommet 5G@Europe, qui vise à pousser les industriels et les pouvoirs publics européens à travailler ensemble pour permettre le déploiement de la 5G d'ici 2020. Une technologie de réseau mobile à très haut débit qui présente la caractéristique de s'adapter aux besoins des applications.

L'équipementier chinois Huawei, dont les produits représentent près de la moitié des infrastructures des réseaux mobiles de SFR et Bouygues Télécom, organise ce lundi à Munich le sommet 5G@Europe, pour pousser les acteurs privés et publics européens à adopter au plus vite la transition vers les nouveaux réseaux mobiles 5G.

Selon Huawei, le sommet 5G@Europe regroupe "des représentants des autorités européennes, des acteurs mondiaux des nouvelles technologies et fournisseurs de services dans l’objectif de mettre leurs forces en commun afin d’accélérer les progrès et d’atteindre les objectifs en matière de déploiement 5G". 

L'an dernier, Huawei avait annoncé un investissement de 600 millions de dollars sur cinq ans pour développer la 5G, et la Commission Européenne avait fait savoir dans le même temps qu'elle voulait faire de l'Europe le leader mondial de la 5G. En fin d'année, Bruxelles a accéléré le mouvement en annonçant un partenariat public-privée (PPP) doté d'une enveloppe de 700 millions d'euros, sur la période 2014-2020.

"Les Chinois disent : quand le vent du changement souffle, certains construisent des murs, d'autres construisent des moulins à vent. La 5G est notre moulin des télécoms", s'enthousiasme Thibaut Kleiner, en charge des technologies réseau à la DG CONNECT de la Commission Européenne.

Plus de 10 Gbps de débit, dans un réseau non-neutre ?

Le sommet 5G@Europe, streamé en live sur YouTube, est décrit par l'entreprise chinoise comme "une étape clé du processus de modernisation des réseaux européens". Elle ne se fera pas sans l'appui des pouvoirs publics, puisque le développement de la 5G repose en partie sur la libération de fréquences actuellement réservées à l'audiovisuel — d'où les inquiétudes en France du Gouvernement, qui pensait pouvoir mettre ces fréquences aux enchères et en récolter un impôt indirect important, mais qui se trouve confronté à l'effondrement des marges et donc de la capacité d'enchères des opérateurs depuis l'arrivée de Free Mobile.

"Huawei prévoit une mise sur le marché des réseaux 5G en 2020, ce qui permettra de délivrer 1 000 fois la capacité des réseaux mobiles actuels et d'atteindre des débits de pointe de plus de 10 Gbps", précise l'entreprise. Le réseau devra aussi proposer des temps de latence extrêmement faibles, de moins d'un milliseconde, pour certaines applications particulièrement exigeantes (comme les communications entre véhicules dans un trafic routier), et offrir des performances inégalées en matière de consommation d'énergie, pour optimiser l'autonomie des appareils mobiles.

A cet égard, la 5G promet de donner une ampleur inédite aux débats sur la neutralité des réseaux. Huawei explique en effet dans son libre blanc (.pdf) que pour délivrer leurs promesses, les réseaux, applications et appareils 5G devront être conçus pour choisir les fréquences mobiles et protocoles radio les mieux adaptés à chaque besoin. Il faudra donc aussi pouvoir passer d'un spectre à un autre en très peu de temps.

"Alors que les générations précédentes de réseaux sans fils étaient caractérisées par des paramètres radio et des blocs de fréquences fixes, la 5G permettra l'utilisation de n'importe quel spectre et n'importe quelle technologie d'accès pour offrir la meilleure livraison de services", explique l'équipementier.

Pour convaincre les autorités de libérer entre 500 Mhz et 1 Ghz de fréquences supplémentaires, Huawei assure que "cette hyper-connectivité va révolutionner l'ensemble du secteur des TIC et fera émerger de nouvelles industries". "Ce réseau ouvrira la voie au cloud-computing et l’explosion des objets connectés devraient permettre d'atteindre entre 50 et 100 milliards de connexions d’ici 2020", avance-t-il.

"L’Europe a un rôle important à jouer dans ce processus collaboratif afin que la 5G devienne à la fois un facteur de compétitivité pour l’Europe et qu’elle permette d’offrir la possibilité à l’Europe d’être le continent test pour le succès de cette nouvelle génération de réseaux sans fil."

Selon la roadmap présentée par Huawei, la 5G sera en phase de développement et de prototypage jusqu'en 2016. Les premiers produits ne seront pas disponibles avant 2020, et la commercialisation ne commencera qu'après 2021.

Publié par Guillaume Champeau, le 10 Février 2014 à 15h30
 
15
Commentaires à propos de «Qu'apportera la 5G en Europe en 2020 ?»
Inscrit le 25/04/2008
535 messages publiés
Inscrit le 23/07/2009
204 messages publiés
Quel débat sur la neutralité des réseaux ? Il me semble qu'il est plutôt question de QoS. Comme cela se fait déjà sur l'ADSL qui priorise certains flux par rapport à d'autres, en particulier sur la propriété "temps réel" qui les caractérise. Typiquement la VoIP et la ToIP qui supportent mal les paquets en retard. Dans les faits, quel intérêt à tenter de faire passer de la voix GSM en mobilisant une fréquence sur de la 5G à 1 GB/s quand la 2G fait très bien l'affaire ?
Inscrit le 26/11/2010
195 messages publiés
Je pense que la 5G (comme la VOLTE pour la 4G) permettent de gérer plus d'appels (compression de la voix, débit) en minimisant les équipements (plus d'équipements 2G).

De plus, dans quelques années on pourrait imaginer libérer les fréquences 2G, lorsque celles-ci ne seront plus utilisées.
Inscrit le 25/09/2013
116 messages publiés
Bah déjà que je vois pas a quoi me servirait de passer a la 4G , alors là, de suite, à brule pourpoint, la 5G ..
Inscrit le 26/11/2010
195 messages publiés
Je pense aussi qu'il s'agit de QOS, ce qui se fait déjà en 4G.
Inscrit le 10/09/2010
43 messages publiés
Mouais... Quand on se souvient des mirifiques promesses faites à propos de l'UMTS et que l'on voit le résultat plus de 10 ans après... Je serai probablement mort avant que la 5G soit effective et efficiente.
Inscrit le 09/02/2009
866 messages publiés
Petit hors sujet :

comment ca se fait que huawei , industriel chinois equipe les reseaux 4g francais , il n y a pas eu un licenciement chez alcatel recement ?
Inscrit le 13/08/2010
8029 messages publiés
Oh ben va demander à Arnaud : il a dû merder quelque part
Inscrit le 25/05/2008
3003 messages publiés
Une augmentation exponentielle du nombre de cancers ?
Inscrit le 03/09/2012
1190 messages publiés
Inscrit le 11/04/2004
460 messages publiés
Je ne vois pas ici de problème de neutralité du réseau. Apparemment, il s'agit plutôt de mettre davantage à profit les multiples liens disponibles, ça peut très bien se faire de manière neutre, selon les besoins effectifs.
Inscrit le 11/05/2011
231 messages publiés
Huawei assure que "cette hyper-connectivité va révolutionner l'ensemble du secteur des TIC et fera émerger de nouvelles industries". "Ce réseau ouvrira la voie au cloud-computing et l’explosion des objets connectés devraient permettre d'atteindre entre 50 et 100 milliards de connexions d’ici 2020", avance-t-il.
"L’Europe a un rôle important à jouer dans ce processus collaboratif afin que la 5G devienne à la fois un facteur de compétitivité pour l’Europe et qu’elle permette d’offrir la possibilité à l’Europe d’être le continent test pour le succès de cette nouvelle génération de réseaux sans fil."

Bon, c'est tellement riche qu'on ne sait par où commencer...
Une belle pirouette mâtinée de bullshit marketing et hop ! L'Europe devient le fer de lance de la 5G...
Les promesses, c'est bien mais il en va de la technologie comme de la politique de ce point de vue. Les promesses sont rarement (jamais ?) tenues. Pour preuve, le 20M sur ADSL pour tout le monde (sans parler de la 3G).
Et si la Chine a des ambitions dans la 5G, pourquoi ne sert-elle pas elle-même de pays de test ?
Pour le reste, les objets connectés c'est bien, sécurisés, c'est mieux si toutefois ils ne remontent pas plus d'information qu'il n'est nécessaire.

L'émotion créée autour du monde "connecté" est plaisante à regarder, cependant, cette manie de tout mettre dans le cloud représente un danger bien réel au moins à trois niveau :

- Quid de la propriété des informations qui sont les nôtres ? (une question intéressante dans le cas de linky par exemple, ce fameux compteur intelligent dont on ne sait pas du tout comment nous pourrons accéder à nos propres données puisqu'il s'agit de notre consommation et que ce fameux compteur nous sera imposé)

- Comment limiter les intrusions sachant que la grande majorité des utilisateurs sont... des utilisateurs... On peut assez facilement faire un lien avec les smartphones et autres tablettes qui, pour la plupart ne sont pas dotés ne serait-ce que d'un antivirus.

- Une fois toutes ces informations collectées par le truchement de tous ces objets connectés et envoyées dans le cloud à la vitesse de la 5G, que devient l'individu ?

Toutes ces questions doivent être posées en amont de la distribution de ces technologies (si c'est encore possible) avant que nous ne soyons tous réduits à des sommes d'informations vendables aux plus offrants sans que nous ayons aucun recours possible (ce qui est déjà le cas avec quelques sites internets).
Si nous ne faisons pas preuve de prudence, nous verrons très bientôt (c'est le mouvement actuel des FAI par exemple) des tarifications variables en fonction de nos besoins réels ce qui reviendra, in fine, à avoir des autoroutes de l'information pour celles et ceux dont les moyens leurs permettront de se les offrir et des chemins vicinaux pour celles et ceux dont les moyen sont plus modestes.

Et ça, ce n'est pas de la QOS...

Donc, que la Chine fasse la promotion de la 5G (quand on sait qu'elle est encline à promouvoir des technologies fermée pour son propre territoire au lieu des standards actuels on peu se poser des questions) c'est une chose, il ne faudrait pas pour autant que l'Europe oublie de prendre le temps nécessaire de la réflexion avant de se lancer dans une course technologique qui pourrait ne pas être à son avantage au final...
Inscrit le 10/07/2008
3270 messages publiés
On se calme. Aucun équipement grand-public ne peut absorber 10 Gbps. Commencez par nous amener 100Mbps pour voir de quoi vous êtes capables.
Inscrit le 24/03/2011
295 messages publiés
Je ne dis pas les prix des téléphones, déjà qu'en 4G on ne trouve rien à moins de 200 euros alors pour la 5G ça sera au mieux le double qu'il faudra débourser sans compter le prix des forfaits à moins que Free n'inclue la 5G dans ses forfaits sans suppléments comme pour la 4G . sinon ça sera des forfait très chers .
Inscrit le 28/08/2008
278 messages publiés
Génial le forfait 10Gbps avec 10Go de fair-use
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2014
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 1 2
3 4 5 6 7 8 9