L'équipementier automobile Valeo s'est associé à Safran pour développer une technologie de reconnaissance des visages qui sera intégrée aux voitures pour personnaliser le véhicule à chaque conducteur. 

Le groupe français Safran, spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la sécurité, a présenté ce vendredi matin les premiers résultats d'un partenariat stratégique signé en septembre 2013 avec l'équipementier Valeo, qui fournit la plupart des constructeurs automobiles dans le monde. Parmi les innovations annoncées figure l'adaptation par Safran de technologies de reconnaissance du visage mises au point par sa filiale Safran Morpho. Cette dernière "propose une gamme de produits et de solutions destinés aux gouvernements, aux agences nationales et aux administrations chargées de l’application de la loi et du contrôle aux frontières, ainsi qu’aux entreprises privées nécessitant un contrôle sécurisé de l’accès physique ou de l’accès logique".

L'objectif du partenariat avec Valeo est de faire entrer la reconnaissance faciale dans l'habitacle de la voiture, pas seulement pour s'assurer que le conducteur est autorisé à conduire par le propriétaire de la voiture, mais surtout pour que le véhicule s'adapte à chaque conducteur. Il suffira de paramétrer les réglages des rétroviseurs, du siège, du volant, de l'autoradio, etc., et la voiture reconnaîtra à chaque fois qui conduit, pour ajuster automatiquement le véhicule aux préférences personnelles du conducteur.

Safran et Valeo ne sont pas les pionniers dans la reconnaissance faciale dans l'automobile, qui peut même aller plus loin. L'équipementier KeyLemon avait ainsi annoncé en 2013 la création d'un prototype composé d'un ensemble de trois caméras ; une pointée vers la route, une autre sur le visage du conducteur, et la dernière sur sa main droite. Le système analyse les traits du visage et l'attitude globale du conducteur pour vérifier qu'il est bien attentif à ce qui se passe sur la route, et l'avertir par exemple qu'un piéton s'apprête à traverser devant lui s'il regarde ailleurs.

Les caméras pourraient aussi permettre de remplacer certaines commandes manuelles par des commandes par gestes, déjà prévues dans un brevet déposé par Google.

LA RECONNAISSANCE FACIALE PARTOUT

Outre le contrôle de la voiture, Safran a également présenté l'utilisation de sa reconnaissance faciale pour authentifier les ordres de paiements. "Une alternative simple et sécurisée au mot de passe pour les transactions bancaires", assure le groupe.

Safran Morpho a également présenté Morphus Argus, "un système d’identification instantanée de personnes dans des flux de vidéo surveillance, analysant des captures de visages issus de vidéos enregistrées en temps réel ou pré-enregistrées". Souriez, vous êtes reconnu(e).

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos