Le support de Windows 7 sera désormais plus limité à partir d'aujourd'hui. Le 13 janvier est en effet la date choisie par Microsoft pour arrêter le support principal de son système d'exploitation. Toutefois, l'O.S. bénéficiera encore des mises à jour de sécurité jusqu'en 2020.

Une page se tourne dans l'histoire de Windows 7. Le système d'exploitation de Microsoft ne bénéficiera plus d'aucun support principal à partir d'aujourd'hui, du fait de sa relative ancienneté et de l'arrivée prochaine d'un nouvel O.S. – Windows 10 –, dont la commercialisation doit survenir au cours du second semestre 2015. Toutefois, l'arrêt complet du support ne surviendra pas avant 2020.

Microsoft a fixé au 13 janvier 2015 la date de fin de la phase principale de support. Cette échéance concerne la totalité des versions de Windows 7, à savoir : Édition Familiale Basique / Premium / Integrale / Starter / Entreprise / Professionnel. Sont aussi pris en compte les O.S. sans Windows Media Player ("N"), Windows 7 Ultimate for Embedded Systems et Windows Automated Installation Kit for Windows 7.

Que signifie concrètement la fin de cette phase ? D'après la politique de Microsoft, les usagers ne pourront plus demander des modifications ou solliciter de nouvelles fonctionnalités. Ils ne pourront plus non plus bénéficier d'un support complémentaire inclus dans une licence, ni profiter d'un programme de licence ou de tout autre programme de support gratuit.

Concernant la sécurité de Windows 7, Microsoft rappelle que la distribution des mises à jour de sécurité est assurée pendant cinq ans. Ces correctifs font partie de la phase d'extension de support, dont la date de fin est fixée au 14 janvier 2020. Évidemment, Microsoft incitera de plus en plus les utilisateurs de Windows 7 à utiliser une version plus récente à mesure que cette échéance se rapprochera.

Selon les statistiques du site NetMarketShare, Windows 7 est aujourd'hui le système d'exploitation dominant avec une part de marché évaluée à plus de 56 % au mois de décembre 2014. Le podium est complété par deux autres O.S. de Microsoft, à savoir Windows XP (plus de 18 %), qui continue de s'accrocher malgré l'arrêt complet du support, et Windows 8 (plus de 9 %), dont la sortie remonte à plus de deux ans.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés