Comme prévu, le gouvernement vient de dévoiler ce mercredi la liste des neuf premières villes qui ont obtenu le label "French Tech". Dans celle-ci figurent les communes de Lille, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes. Six autres candidatures ont en revanche été rejetées, mais la liste des villes recalées n'a pas été communiquée.

Les services d'Axelle Lemaire, la secrétaire d'État responsable de l'économie numérique au sein de l'exécutif, ont diffusé une infographie sur ce label French Tech. On remarquera donc que Paris n'a pas encore obtenu le précieux sésame, alors que la capitale doit servir de vitrine internationale en matière de numérique. Il n'y a pas eu non plus de label pour des villes situées à l'est ou au centre de la Métropole.

Le label est géré par la mission French Tech, qui a été initiée par Fleur Pellerin. Dotée d'un budget de plus de 200 millions d'euros, celle-ci doit servir à promouvoir et dynamiser les jeunes pousses françaises dans le secteur des nouvelles technologies, avec des prises de participation ou des prêts, un accompagnement à la croissance, mais aussi un soutien aux écosystèmes locaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés