"Mac OS X a toujours respecté par défaut la vie privée de l'utilisateur, et Mac OS X Yosemite devrait aussi le faire. Mais il ne le fait pas". Un collectif dénonce les intrusions à la vie privée dans le nouveau système d'exploitation d'Apple, et affirme que même lorsque les options par défaut sont désactivées, le système continue d'envoyer certaines données personnelles vers les serveurs d'Apple.

On est loin de l'incroyable masse de données personnelles envoyées par les testeurs du prochain Windows 10, mais c'est tout de même important à savoir pour ceux qui tiennent à leur vie privée en utilisant un Mac. Surtout qu'il ne s'agit plus d'une version alpha, mais bien d'une version destinée au grand public.

 Un collectif anonyme baptisé Fix-MacOSX a mis au point l'outil Net-Monitor pour inspecter les communications entre les serveurs d'Apple et un ordinateur sur lequel est installé le nouveau Mac OS X Yosemite, et ils ont découvert une quantité inédite d'informations envoyées à la firme de Cupertino. 

L'objectif initial des développeurs était d'en savoir plus sur le comportement de l'outil de recherche unifié Spotlight. Selon la page d'aide d'Apple mise à jour le 17 octobre dernier (pas encore disponible en français au moment où nous publions ces lignes), "lorsque vous utilisez Spotlight, les requêtes, les Suggestions Spotlight que vous sélectionnez, et les données d'utilisation liées seront envoyées à Apple". De même, si l'utilisateur active les services localisés, la localisation géographique de l'ordinateur sera envoyée à Apple. La firme envoie également les "recherches de mots et phrases courantes" au moteur de recherche Bing de Microsoft, en promettant toutefois que ces recherches ne sont pas stockées.

Utiliser DuckDuckGo ne garantit pas la vie privée

Pour rassurer les utilisateurs, Apple prévient que l'utilisateur peut désactiver les suggestions Spotlight, les recherches Bing ou encore les services localisés, pour éviter la transmission de données personnelles sur le réseau.

Le tout peut être fait simplement en exécutant ce script Python fourni par Fix-MacOSX. Mais le collectif prévient que ces coupures n'empêchent pas toutes transmissions de données, comme leur outil le révèle.

Ainsi par exemple, ils ont découvert que lorsque l'utilisateur choisit DuckDuckGo comme moteur de recherche par défaut, en pensant alors protéger la confidentialité de ses recherches (puisque c'est la promesse du moteur), une copie de la requête est envoyée à Apple pour permettre l'autocomplétion intuitive.

Par ailleurs, lorsque l'utilisateur configure un compte de messagerie dans Mail, le nom de domaine de l'adresse e-mail dont les courriers sont récupérés est envoyé à Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés