Installer Windows 10 Technical Preview sur son ordinateur donne à Microsoft à peu près tous les droits, y compris celui de collecter des informations sur votre historique de navigation ou ce que vous saisissez sur votre clavier. Des informations qui ne seraient plus collectées dans les versions destinées au public.

Attention si vous utilisez Windows 10 Technical Preview, la version de test du futur système d'exploitation de Microsoft est un véritable mouchard qui doit faire fuir tous ceux qui tiennent à leur vie privée ou à leurs secrets professionnels. Comme l'avait révélé le site spécialisé WinBeta, relayé par Next Inpact, Microsoft a choisi d'utiliser cette période de test pour collecter un maximum d'informations sur la façon dont on est utilisé Windows 10, y compris les plus indiscrètes.

Le but est d'alimenter un véritable centre de télémétrie qui serait appelé en interne "Asimov", pour permettre aux équipes de développement de Windows 10 de voir en temps réel comment s'adaptent les utilisateurs, et quels sont les éventuels problèmes à régler.

Mais pour y parvenir, selon la politique de vie privée spécifique à la Technical Preview, Microsoft s'autorise à collecter énormément de données (il faudrait chercher ce qu'il ne collecte pas) :

Lorsque vous achetez, installez et utilisez le Programme, Microsoft collecte des informations personnelles, des informations sur vos appareils, applications et réseaux, ainsi que des informations sur leur utilisation. Parmi les données que nous collectons, citons votre nom, votre adresse de messagerie, vos préférences et centres d’intérêt, l’historique de votre navigation, de vos recherches et de vos fichiers, les données de vos appels téléphoniques et SMS, les données de configuration des appareils et des capteurs, ainsi que l’utilisation des applications. Par exemple :

  • lorsque vous installez le Programme, nous pouvons collecter des informations sur votre appareil et vos applications et les utiliser pour déterminer ou améliorer la compatibilité ;
  • lorsque vous utilisez des fonctionnalités d’entrée vocale comme la reconnaissance vocale, nous pouvons collecter des informations vocales et les utiliser pour améliorer le traitement de la parole ;
  • lorsque vous ouvrez un fichier, nous pouvons collecter des informations sur le fichier, l’application utilisée pour ouvrir le fichier et le temps nécessaire pour l’ouvrir dans le but d’améliorer les performances ;  
  • lorsque vous entrez du texte, nous pouvons collecter les caractères tapés et les utiliser pour améliorer notamment les fonctionnalités de saisie semi-automatique et de vérification orthographique.

En réponse aux réactions, Microsoft a tenu à rappeler qu'il s'agit d'une preview destinée aux tests technologiques (d'où le nom : "Technical Preview"), et qu'au moins une partie de ces informations ne seront plus collectées lors de la version finale ou des prochaines versions bêta.

Par ailleurs, "toutes les données envoyées de Windows 10 Technical Preview vers Microsoft sont chiffrées en transit et nous stockons les informations que vous fournissez sur des systèmes informatiques qui sont en accès limité et dans des centres contrôlés", veut rassurer la firme de Redmond. 

Vous êtes désormais prévenu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés