La Fondation Bitcoin, qui réunit la très grande majorité des acteurs commerciaux de la monnaie virtuelle, a lancé le chantier d'une standardisation du Bitcoin, qui pourrait aboutir à la création d'une forme de "nouveau Bitcoin" reconnu dans les normes ISO et Unicode.

La Fondation BitCoins, qui n'est pas à l'origine de la création de la monnaie virtuelle mais qui a décidé de prendre les choses en main pour lui assurer une stabilité et une reconnaissance légale, a annoncé mardi qu'il avait constitué un "Groupe de Travail sur les Standards Financiers", qui sera présidé par Beth Moses, une ancienne ingénieure de la NASA, qui travaille aujourd'hui pour Virgin Galactic. Ses chantiers sont multiples.

Un code ISO-4217 pour désigner le Bitcoin

Le premier objectif du groupe sera de demander l'inscription du BitCoin dans le tableau des codes ISO-4217, qui normalise les codes à trois lettres à utiliser pour désigner les monnaies utilisées dans le monde. Ainsi EUR désigne l'Euro, USD le dollar américain, CNY le yuan chinois, CHF le franc suisse, etc.

Le but est que le BTC puisse être reconnu par l'ISO comme désignant le BitCoin, avec pour effet d'être ainsi reconnu — au moins techniquement à défaut de l'être politiquement en tant que monnaie par les états du monde entier, et par les institutions financières, qui utilisent la norme ISO-4217.

Il est plus probable néanmoins que le code choisi (s'il est accepté) soit XBT, puisque des codes commençant par X ont été choisis pour l'or (XAU) qui n'est pas émis par un pays en particulier, et pour les monnaies européennes avant la création officielle de l'euro. Or le Bitcoin ayant par essence et plus que toutes autres une vocation internationale, il serait logique qu'il soit également standardisé sous un code commençant par X. , 

"Obtenir une code de monnaie reconnu internationalement pour le Bitcoin aidera à des transactions internationales plus fluides et à une conversion des monnaies", assure la Fondation Bitcoin, qui réunit un très grand nombre d'acteurs de la monnaie électronique.

Un symbole Unicode

Toujours dans les efforts de standardisation, la Fondation souhaite également obtenir un symbole unicode pour désigner le Bitcoin, permettant par exemple d'écrire  ? ou ?, comme l'on écrit € pour l'euro, ou $ pour le dollar. Elle promet d'utiliser un "processus de consensus" pour aboutir à une proposition de symbole accepté par l'ensemble de la communauté.

Les symboles Unicode sont coordonnés par le Consortium Unicode, dont le répertoire est désormais fusionné avec la norme ISO/CEI 10646

Une nouvelle méthode de subdivisions

Enfin, et ce sera l'effet le plus concret, a standardisation voulue par la Fondation Bitcoin visera aussi à fixer de nouvelles règles de subdivision du Bitcoin. Actuellement un centime de Bitcoin (0,01 BTC) vaut plus de 2,5 euros, ce qui fait qu'en pratique, les transactions peuvent aller jusqu'à 7 chiffres après la virgule. "Non seulement ce n'est pas clair pour les consommateurs, mais en plus ça n'entre pas dans les systèmes et logiciels actuels de comptabilité", explique le communiqué. 

La standardisation pourrait donc aboutir à une forme de "nouveau BitCoin", comme l'on a connu autrefois le nouveau Franc, permettant de dire par exemple que désormais 1  ? vaudra 0,0001 ancien Bitcoin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés