Connaissiez-vous le danmu ? Née au Japon, cette mode très populaire chez les plus jeunes en Chine consiste à commenter des vidéos en superposant les commentaires sur la vidéo elle-même. Une pratique qui s'invite même dans les salles de cinéma.

Les jeunes chinois sont-ils si si accrocs au téléphone mobile et à la communication "sociale" qu'ils en sont devenus incapables de regarder un film au cinéma sans faire connaître en temps réel ce qu'ils en pensent ? C'est l'image étonnante renvoyée par un article de The Nanfang relayé par Rue89, qui raconte que des de salles de cinéma en Chine commencent à installer un second écran à côté de l'écran principal, pour y diffuser les commentaires envoyés par SMS par les spectateurs.

Plusieurs salles à Pékin et à Shanghai seraient ainsi équipées. Mais il y a pire. Parfois, les commentaires sont directement ajoutés en superposition sur l'écran où est diffusé le film. Le tout avec l'accord enthousiastes des réalisateurs, qui y voient une nouvelle manière d'attirer les spectateurs dans les salles, et de créer une discussion inédite autour de leur oeuvre.

"Nous explorons la manière dont la réponse du public peut affecter le film lui-même", se réjouit Shen Leping, le réalisateur du film d'animation The Legend Of Qin, diffusé dans ces conditions sur une cinquantaine d'écrans. "Nous mettons en fait le réalisateur et le public sur un plan d'égalité et je pense que beaucoup des opinions des spectateurs sont très utiles aux réalisateurs de films".

L'idée serait née après avoir observé le succès du "damnu", une pratique née sur le portail vidéo japonais Niconico, et reprise par des portails chinois comme AcFun et Bilibili, qui consiste à intégrer les commentaires directement sur le flux vidéo, au point de rendre cette dernière difficilement regardable. Peu importe, car pour ses jeunes utilisateurs le service repose moins sur le contenu lui-même que sur les interactions avec les autres spectateurs, qui prennent le pas :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés