La société BitTorrent Labs a commencé à diffuser une version Windows "pré-alpha" de son service de messagerie instantanée, baptisé Bleep. L'outil est présenté comme sécurisé et bâti sur une technologie distribuée.

En octobre dernier, la société BitTorrent Inc annonçait le démarrage d'une phase destinée à expérimenter un service de messagerie instantanée se voulant sécurisé et bâti sur une architecture distribuée. Alors baptisé "BitTorrent Chat", le projet est pour l'instant inaccessible au grand public : la version de développement actuelle (alpha) ne peut être récupérée que sur invitation, après inscription sur une liste d'attente.

Neuf mois plus tard, BitTorrent Chat a laissé sa place à BitTorrent Bleep. L'outil est toujours en cours de conception, mais une version en "pré-alpha" commence à être distribuée à certains testeurs qui se sont préalablement inscrits auprès du projet. Pour l'instant, seul un installateur pour Windows est disponible mais il est prévu que la messagerie instantanée soit portée sur d'autres O.S.

"Nous croyons que vos conversations vous appartiennent, à vous et à vos amis. C'est pourquoi nous construisons BitTorrent Bleep : une plateforme qui protège vos discussions et les garde vraiment privées", peut-on lire dans le courrier que l'équipe a envoyé aux testeurs. Quelques fonctionnalités – assez basiques – de BitTorrent Bleep sont d'ailleurs précisées, comme :

  • Envoi de messages écrits et appels téléphoniques (pour les contacts en ligne uniquement) ;
  • Inscription avec l'adresse mail, le numéro de téléphone ou incognito ;
  • Option pour inviter ou importer vos contacts sur Google.

Dans le cas où l'usager opte pour une inscription par mail ou avec le numéro de téléphone, la société BitTorrent Labs assure que Bleep ne conserve ni ne stocke cette information. Ceux qui en douteraient pourront toujours utiliser le mode incognito ou ouvrir un compte de messagerie supplémentaire et utiliser cette adresse plutôt que leur mail habituel.

Aucune indication n'a été donnée quant à la durée de cette phase "alpha privée". Elle dépendra certainement de la participation des testeurs, qui sont invités à utiliser Bleep et à remonter tout incident.

Depuis les révélations sur la NSA, de nombreux projets ont été lancés avec l'ambition de repenser le courrier électronique ou de proposer une solution de messagerie sécurisée. Sont ainsi apparus Heml.is, Caliop et l'initiative portée par Mega, qui sont tous en cours de développement. D'autres solutions existent déjà, comme Enigmail, GPG, Mailvelope, WebPG, Bitmessage et RiseUp.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés