La fondation Mozilla a confirmé la nomination de Chris Beard au poste de PDG, en remplacement de Brendan Eich. Ce dernier avait été contraint de céder sa place suite à la découverte de ses engagements personnels controversés. Chris Beard va permettre à Mozilla de retrouver de la sérénité et, surtout, de tourner la page.

C'est donc confirmé. Chris Beard est officiellement le nouveau PDG de Mozilla. La nouvelle a été annoncée ce lundi par Mitchell Baker, la présidente du conseil d'administration de la fondation, après plusieurs mois de réflexion. L'intéressé avait été nommé directeur par intérim en avril dernier, suite à la controverse apparue avec le candidat précédent, Brendan Eich.

Initialement, ce devait être ce dernier qui aurait dû se retrouver à la tête de Mozilla. Toutefois, Brendan Eich a été poussé à la démission après plusieurs semaines de polémique. Une partie de la communauté n'a en effet pas du tout apprécié son engagement contre le mariage homosexuel, en finançant notamment une campagne visant à l'interdire en Californie.

Malgré des excuses publiques, son maintien au poste de directeur n'était plus envisageable, plusieurs observateurs considérant que ses positions personnelles n'étaient pas compatibles avec la philosophie de Mozilla. Un mois avant, Brendan Eich avait déjà été confronté au départ de la moitié du conseil d'administration, qui estimait qu'il n'était pas en mesure de mener la stratégie autour de Firefox OS.

Chris Beard est un ancien de Mozilla. L'homme a rejoint l'aventure en 2004, avant le lancement de Firefox, "et il a été très impliqué dans tous les aspects de Mozilla depuis. Au cours de ses nombreuses années ici, il a eu à plusieurs reprises la responsabilité de presque toutes les parties de l'entreprise, y compris les produits, le marketing, l'innovation, la communication, la communauté et la participation des utilisateurs".

L'an dernier, Chris Beard s'était un peu éloigné de la fondation. Il avait rejoint la société de capital-risque Greylock Partners, lui permettant, selon Mitchell Baker, "d'acquérir une perspective plus approfondie sur l'innovation et l'entrepreneuriat". Cependant, la présidente du conseil d'administration assure qu'il a continué à la conseiller pendant son passage chez Greylock Partners.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés