Le Conseil de la concurrence a remis jeudi au ministère de l’Economie sa décision sur « l’acquisition du contrôle exclusif de TPS et CanalSatellite par Vivendi« , c’est-à-dire sur le projet de fusion entre les deux opérateurs français de télévision par satellite. Le dossier doit d’abord passer dans les mains de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui dispose de quatre semaines pour l’étudier et éventuellement auditionner les parties. L’avis du Conseil de la concurrence ne sera publié qu’avec la décision du ministre, au plus tard le 10 août prochain.
La fusion permettrait aux deux groupes de se solidifier, notamment pour affronter la concurrence croissante de la télévision par ADSL. C’est François Loos, ministre de l’Industrie, qui pourrait prendre le dossier en charge. L’actuel locataire de Bercy qu’est Thierry Breton pourrait en effet être soupçonné de parti pris puisqu’il est l’ancien président du groupe France Telecom, indirectement concerné par la fusion.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés