Il fallait y penser. Selon le site Contexte, qui est très au fait des coulisses parlementaires, l'UMP prévoirait d'envoyer Nadine Morano siéger au sein de la Commission permanente chargée de l'industrie, des télécoms et de l'énergie (ITRE) au Parlement européen. Une anecdote qui ne manque pas de sel quand on sait à quel point Nadine Morano est probablement la responsable politique la plus moquée par les internautes, en particulier sur Twitter où ses tweets sont régulièrement tournés au ridicule.

Concernant la régulation du numérique, l'ancienne ministre s'est distinguée entre autres par une volonté d'interdire l'anonymat (plusieurs fois réitérée), par son souhait de mettre en place une "police internationale d'internet", par une plainte contre une internaute qui l'avait traitée (tenez-vous bien, c'est violent) de menteuse, ou encore par son combat contre les jeux vidéo violents, mené notamment en jouant à GTA avec son fils.

Au sein de la commission ITRE, si elle y siège, Nadine Morano sera certainement tentée de défendre le droit à l'oubli, puisqu'elle pratique régulièrement l'effaçage de tweets qu'elle regrette d'avoir publié. Dernier exemple en date :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés