Windows 8.x est désormais présent sur 12,6 % des ordinateurs de bureau, dont une majorité a adopté la mise à jour Windows 8.1. Cependant, malgré la fin du support technique qui distribue les mises à jour de sécurité, Windows XP reste utilisé sur plus d'un quart des PC.

Alors qu'il s'agit d'une mise à jour gratuite pour le nouveau système d'exploitation de Microsoft, il a fallu attendre deux mois pour que Windows 8.1 s'impose. Ou plus exactement pour qu'il devienne enfin majoritaire chez ceux qui ont installé le nouvel OS à l'interface très controversée.

Selon les derniers chiffres de NetMarketShare repérés par The Next Web, Windows 8.1 est désormais présent sur 6,35 % des ordinateurs de bureau et ordinateurs portables, contre 6,29 % pour Windows 8 — ce qui fait une part de marché globale de 12,6 % pour Windows 8.x (en hausse de 0,4 points sur un mois), encore très loin des 50 % de Windows 7.

Par ailleurs, alors que Microsoft a définitivement arrêté au mois d'avril le support de Windows XP (quoi qu'il est possible de le prolonger artificiellement), en demandant aux utilisateurs de migrer vers un système d'exploitation plus récent, les chiffres du mois de mai montrent qu'il faudra encore beaucoup de temps pour que le conseil soit suivi d'effet. Le bon vieux système d'exploitation né il y a douze ans est toujours utilisé sur 25,27 % des ordinateurs personnels, ce qui représente tout de même plus d'un point de chute sur un mois :

Au total, Microsoft continue d'équiper la quasi totalité des ordinateurs de bureau, Mac OS X ne représentant que 3,72 % des OS utilisés, et Linux 1,55 %.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés