Via sa marque à bas coût, Orange va proposer temporairement la 4G à moins de 20 euros par mois. Ceux ayant un mobile compatible et étant couvert par son réseau très haut débit mobile pourront en bénéficier jusqu'au 31 décembre 2014. Une offre qui vise à inciter les clients à basculer sur une formule plus onéreuse afin de continuer à profiter de la 4G au-delà de cette date.

Depuis le début de l'année, Sosh, la marque à bas coût d'Orange, propose à ses clients ayant opté pour la formule à 24,99 euros par mois de surfer sur l'Internet mobile en 4G (à condition, bien sûr, d'avoir un smartphone compatible et de se situer dans une zone couverte par l'opérateur historique). Dans ce cas, les abonnés peuvent s'attendre à des débits pouvant atteindre 100 voire 150 Mb/s.

Jusqu'à présent, les autres forfaits de Sosh étaient privés de la 4G. Celui à 19,99 euros par mois a accès à la norme H+ (jusqu'à 42 Mb/s) tandis que les deux autres (facturés 4,99 et 9,99 euros par mois) doivent se contenter de la 3G / 3G+ (jusqu'à 14 Mb/s). Cependant, l'opérateur a décidé de lancer une opération spéciale à destination de ses clients ayant choisi la formule à 19,99 euros par mois.

Jusqu'au 31 décembre 2014, la 4G est disponible sur le forfait à 19,99 euros par mois, toujours à la condition de disposer d'un mobile adapté et d'être arrosé par les ondes de l'opérateur historique. Sosh précise que cette promotion est en cours d'activation et qu'il faut redémarrer le mobile pour attraper le réseau 4G. Au-delà du 31 décembre, la connexion devrait revenir en H+.

En offrant temporairement la 4G à une formule moins chère, Orange cherche probablement à inciter ses clients à basculer sur le forfait le plus onéreux afin de continuer à bénéficier du réseau en très haut débit mobile. Laisser un accès en 4G pendant plusieurs mois va certainement rendre "accros" un certain nombre d'usagers qui ne seront plus du tout disposés à surfer "lentement", même s'il s'agit du H+.

Depuis 2012, Stéphane Richard explique en filigrane que la 4G est une bonne occasion pour justifier des prix un peu plus élevés et compenser ainsi les effets de la guerre tarifaire qui a eu lieu avec l'arrivée de Free Mobile.  "Il me semble normal de proposer à nos clients un prix plus élevé pour une expérience utilisateurs absolument incomparable", déclarait-il par exemple fin 2012.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés