Google lancera d'ici deux semaines un SDK pour les développeurs qui souhaitent réaliser des applications Android pour des objets connectés.

Alors que Samsung a préféré abandonner Android et utiliser son propre système Tizen dans ses nouvelles montres Galaxy Gear 2, Google ne compte pas rendre les armes en matière d'objets à porter (ou "wearable devices"). Bien au contraire. A l'occasion d'une conférence au festival South By Southwest à Austin, le vice-président d'Android, Sunder Pichai, a annoncé qu'un SDK dédié aux objets connectés à porter allait être mis à disposition des développeurs d'ici deux semaines.

"Nous voulons développer un ensemble de protocoles communs par lequel (ces appareils) pourront travailler ensemble", a expliqué Sunder Pichai.

En pratique, le SDK devrait faciliter le travail des développeurs au niveau de l'exploitation de capteurs souvent utilisés dans les objets à porter, en particulier les capteurs biométriques qui permettent par exemple de mesurer la vitesse de course ou le pouls des porteurs.

Il permettra aussi aux développeurs de développer des interactions avec des objets dénués de tout écran, par exemple à travers la reconnaissance vocale, des surfaces tactiles sans écran, ou des gestes dans l'espace. Autant de fonctions déjà prévues dans le SDK pour Google Glass.

Enfin le SDK permettra aussi et surtout de faciliter l'envoi ces informations collectées vers le cloud de Google, et le partage éventuel de ces informations entre applications compatibles. Ce qui montre à nouveau la place centrale que Google entend occuper dans la médecine personnalisée, qui est la partie immergée d'un iceberg dont la pointe n'est encore constituée que de gadgets de sport sans grand intérêt.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés