Une équipe de course automobile russe, Marussia F1 Team, a été touchée par un virus informatique. Si les bolides n'ont pas été directement affectés, les ordinateurs de l'équipe ont en revanche été contaminés, lui faisant perdre des essais.

Cela donne une petite idée du problème auquel les constructeurs automobiles vont être de plus en plus confrontés à l'avenir, à mesure que les systèmes embarqués se répandront dans les voitures. Ce lundi, le magazine Autosport a rapporté que l'écurie russe Marussia F1 Team a connu quelques désagréments la semaine dernière à cause d'un logiciel malveillant.

Fort heureusement, la présence du virus n'a pas mis en péril la vie des pilotes. Selon les explications rapportées par la presse spécialisée, seuls les ordinateurs de l'équipe se trouvant dans les stands ont été touchés. Il semble que le programme malicieux ait été téléchargé involontairement par un membre du staff. Le bolide lui-même n'a pas été affecté, même si ce type de véhicule est bardé d'électronique.

L'incident s'est limité aux performances de l'écurie de course automobile, en lui faisant perdre une journée d'essais.

Les voitures bientôt concernées ?

Le problème rencontré par l'équipe est l'occasion d'évoquer un autre enjeu : celui de la sécurité des véhicules. D'ici quelques années, il faudra peut-être embarquer de série un antivirus dédié dans chaque voiture afin de contrer d'éventuels logiciels malveillants cherchant à contrarier l'ordinateur de bord. Car, sans aller imaginer forcément le scénario du pire, un tel virus pourrait bloquer le fonctionnement d'une auto.

C'est d'autant plus vrai que les voitures peuvent désormais être connectées, tandis que les constructeurs planchent tous sur l'automatisation de la conduite. Un jour, il n'y aura plus besoin de prendre le volant : il suffira d'entrer la destination et laisser le système embarqué s'occuper du reste.

Aussi n'est-il pas étonnant de voir des éditeurs d'antivirus se pencher sur le sujet, comme McAfee. Il y a deux ans, l'éditeur américain, racheté en 2010 par Intel pour 7,68 milliards de dollars, a mis sur pied une unité chargée spécialement de plancher sur la sécurité informatique dans l'automobile.

( photo : CC BY-SA Morio )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés