Déjà disponible sur iOS et Android, Facebook Messenger va bientôt arriver sur Windows Phone. Lors du Mobile World Congress, un responsable de Microsoft a confirmé l'existence d'une version du logiciel de discussion instantanée pour la plateforme mobile.

Si vous possédez un smartphone sous Windows Phone, vous regrettez peut-être de ne pas avoir accès à l'application mobile Facebook Messenger. Disponible sur Android et iOS, celle-ci fonctionne comme un logiciel de discussion instantanée en présentant les échanges tenus via la messagerie interne du réseau social sous la forme d'une conversation par SMS.

Facebook Messenger est apprécié par les membres du site communautaire. Par exemple, la version Android a été téléchargée plus de 3 millions de fois. Et dans la mesure où Windows Phone monte en puissance au sein des mobinautes, au point  de se rapprocher de la part de marché d'iOS, Microsoft et Facebook sont manifestement d'accord pour développer une version du logiciel pour Windows Phone.

Au Mobile World Congress, Joe Belfiore – vice-président et responsable de Windows Phone – a confirmé en début de semaine à Techcrunch qu'un portage de l'application mobile du réseau social était en cours de développement depuis un certain temps. Celle-ci devrait être disponible dans "quelques semaines", sans plus de précision. Mais a priori, elle est pratiquement aboutie.

À cette occasion, Joe Belfiore en a profité pour donner quelques statistiques sur la boutique d'applications pour Windows Phone, histoire de montrer qu'elle contient certainement assez de logiciels pour contenter une majorité d'usages. Selon Microsoft, il y a plus de 200 000 programmes sur la plateforme et ceux-ci ont été téléchargés en cumulé plus de 4 milliards de fois.

Ironie du sort, l'arrivée de Facebook Messenger sur Windows Phone arrivera quelques temps après la disparition de la version du logiciel pour Windows. En effet, The Next Web a obtenu du réseau social l'information selon laquelle ce programme sera arrêté le 3 mars prochain. Celui-ci avait été lancé en mars 2012, après un test de cinq mois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés