Porté par le succès de la gamme Lumia de Nokia, Windows Phone continue sa percée sur le marché européen, et notamment français. Le système d'exploitation mobile de Microsoft était installé sur 12,5 % des smartphones vendus au troisième trimestre, ce qui le place à portée de tir des iPhone d'Apple.

Et si Microsoft parvenait enfin à faire sa place dans le marché très fermé des systèmes d'exploitation mobile ? Confirmant la tendance déjà observée avant l'été, l'institut Kantar a publié lundi la répartition des ventes de smartphones dans le monde au troisième trimestre 2013, qui montre une percée très nette de Windows Phone en Europe.

Sur un ensemble de cinq pays européens étudiés (Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie et Espagne), Windows représentait 10,2 % des ventes de smartphones lors du trimestre achevé en octobre 2013, soit 5,4 points de points de mieux qu'un an auparavant. Les ventes de téléphones sous Android continuent à être très importantes, avec 70,9 % des smartphones écoulés en Europe (+ 6,4 points), tandis que les ventes d'iPhone baissent de 5 points à 15,8 %. Blackberry est pour sa part presque mort, avec moins de 2 % des ventes.

En France, le Windows Phone boosté par les Nokia Lumia représente 12,5 % des ventes sur la période étudiée, ce qui le rapproche d'iOS (15,9 %). Ce dernier chute de 3,6 points, alors que les ventes consécutives aux sorties des iPhone 5s et iPhone 5c sont incluses par Kantar. Selon l'institut, la sortie des nouveaux modèles a aidé Apple, mais pas autant que lors du passage de l'iPhone 4s à l'iPhone 5. Inversement, Android continue à progresser avec 68,1 % des ventes, soit 7,7 points de mieux qu'un an auparavant.

C'est toutefois en Italie que la tendance est la plus spectaculaire. De l'autre côté des Alpes, Windows Phone surclasse iOS avec 16,1 % de parts de amrché contre 10,1 % seulement pour Apple. Quant à l'Espagne, grande amatrice de smartphones à moindre coût, Android y reste en position ultra-dominatrice, avec 90,1 % des ventes.

Dans le reste du monde, iOS est toujours très populaire chez lui, aux Etats-Unis, avec 40,8 % des parts, mais la part de marché baisse tout de même (-6,4 points) au bénéfice de l'Android de Google (+ 4,9 points). C'est finalement au Japon qu'Apple s'en sort le mieux, avec 61 % de parts de marché sur la période.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés