Avec l'iPhone 5s, Apple a créé la surprise en incluant un lecteur d'empreintes digitales. Depuis, HTC a emboîté le pas de la firme de Cupertino avec son mobile One Max. La riposte des autres fabricants, dont Samsung et LG, devrait survenir l'année prochaine.

Avec l'iPhone 5s, Apple a inauguré l'arrivée de la biométrie dans ses produits. Le dernier smartphone du groupe américain comporte en effet un lecteur d'empreintes digitales Touch ID au niveau du bouton principal qui permet à l'usager de déverrouiller son mobile, télécharger une application depuis l'App Store ou régler un paiement sur iTunes en posant simplement son doigt dessus.

Si Apple n'est pas un précurseur dans ce domaine (d'autres fabricants avaient déjà intégré cette technologie dans certains mobiles, comme Motorola avec l'Atrix ou Fujitsu avec l'Arrows Z ISW13F), les choix de ce dernier influencent souvent l'industrie de la téléphonie mobile. Et justement, l'Alliance Fast IDentity Online (FIDO) prévoit la commercialisation des premiers mobiles Android avec biométrie en 2014.

En réalité, certains constructeurs n'ont pas attendu l'année prochaine pour aller dans cette direction. HTC commercialise le One Max depuis octobre et sa particularité est d'intégrer un lecteur d'empreintes digitales. D'autres devraient s'engouffrer très vite dans cette brèche, sans doute avec des annonces lors du Mobile World Congress 2014, qui aura lieu à Barcelone du 24 au 27 février.

Selon Patently Apple, qui reprend des informations parues dans la presse sud-coréenne, Samsung et LG sont dans les starting-blocks pour annoncer l'arrivée de la biométrie dans leur prochain terminal. Le Galaxy S5 serait doté d'un capteur similaire au Touch ID d'Apple, avec en plus un outil de reconnaissance de l'iris, tandis que G3 de LG contiendrait lui aussi un lecteur pour les empreintes digitales.

Ces lecteurs biométriques seront optionnels et viendront s'ajouter aux différentes fonctionnalités à disposition pour déverrouiller un portable (mot de passe, code PIN, etc.), télécharger une application ou régler un achat en ligne. Malgré la communication rassurante des industriels, la biométrie soulève des craintes et des interrogations légitimes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés