Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 16 Septembre 2013

Le lecteur d'empreintes sur iPhone alarme la CNIL allemande

Malgré les assurances promises par Apple, Johannes Caspar, le "monsieur CNIL" en Allemagne, n'est pas du tout heureux de l'arrivée d'un lecteur d'empreintes digitales sur les nouveaux iPhone 5s. Mais il en veut moins à Apple qu'aux consommateurs, à qui il en veut par avance de céder aux sirènes d'un peu de confort supplémentaire, et de mal mesurer les risques.

Peut-on se contenter de faire confiance aux déclarations d'une entreprise, lorsqu'il est question de notre sécurité et de notre vie privée ? La semaine dernière, nous faisions le point sur les craintes autour de la biométrie dans l'iPhone, après le lancement de l'iPhone 5s qui intègre un lecteur d'empreintes digitales utilisé pour déverrouiller le smartphone, ou pour valider le téléchargement d'une application ou d'un contenu quelconque acheté sur iTunes. Pour rassurer les utilisateurs, Apple a affirmé dès sa conférence de presse que les données biométriques étaient stockées dans la puce A7 de l'iPhone, et qu'elles n'étaient jamais envoyées sur le réseau.

Mais l'argument ne satisfait pas Johannes Caspar, le commissaire allemand à la protection des données personnelles, qui incarne la "CNIL allemande". L'homme, qui avait déjà livré bataille avec succès contre l'identification biométrique sur Facebook (à partir de la reconnaissance des visages sur les photos, qui a été abandonnée en Europe), a mis en garde ses concitoyens contre le charme du gadget introduit dans l'iPhone 5s.

"Les spécificités biométriques de votre corps, telles que vos empreintes digitales, ne peuvent pas être effacées ou supprimées. Elles restent avec vous jusqu'à la fin de vos jours et restent constantes, elles ne peuvent pas être modifiées", rappelle-t-il dans le Spiegel. "Il faut donc éviter d'utiliser les technologies d'identification biométrique pour des utilisations quotidiennes ou non-vitales, comme allumer son smartphone. C'est particulièrement vrai si une identité biométrique, telle que votre empreinte digitale, est conservée dans un fichier sur l'appareil électronique que vous utilisez".

Pour Johannes Caspar, le fait qu'Apple assure que l'empreinte reste stockée exclusivement en local n'a aucune importance. "L'utilisateur-moyen d'un iPhone est incapable de vérifier, au niveau technique, ce qui se passe avec son empreinte lorsqu'elle est sur l'iPhone. Il ne peut pas dire avec certitude ou avec facilité à quels types de données privées les applications téléchargées sur l'iPhone ont accès. La révélation récente de programmes d'espionnage comme PRISM font qu'il est plus risqué que jamais de partager des informations personnelles importantes sur un appareil électronique".

"Fournir une spécificité biométrique non-modifiable pour aucune autre raison que parce qu'elle apporte "un peu de confort" dans l'utilisation quotidienne, est quelque chose de mal avisé et de stupide", sanctionne-t-il.

Publié par Guillaume Champeau, le 16 Septembre 2013 à 09h55
 
15
Commentaires à propos de «Le lecteur d'empreintes sur iPhone alarme la CNIL allemande»
Inscrit le 16/09/2013
1 messages publiés
Enfin une réaction intelligente vis à vis de ce lecteur d'empreintes...
Inscrit le 13/08/2010
7367 messages publiés
iPhone 5S : des capteurs au service de la NSA ?

Trop de capteurs..
"a montré que les informations recueillies par les systèmes de détection de mouvement d'un téléphone, dont l'accéléromètre et le gyroscope, pouvaient être permettre d'identifier les frappes effectuées sur un écran tactile (voir document PDF) et par conséquent, à retrouver les mots de passe utilisés pour se connecter à des applications ou déverrouiller le téléphone."
Inscrit le 20/08/2010
892 messages publiés
Les utilisateurs ne mesurent déjà pas du tout les risques liés à l'utilisation de logiciels propriétaires, alors pour le reste... fessebouc, touiteur et autres big-brother...
Inscrit le 24/05/2013
658 messages publiés
Parce que les utilisateurs sont des moutons. Ils ne savent plus démarrer un feu ou réparer un siphon, mais ils acceptent qu'on collecte leur empreinte digitale pour déverrouiller un smartphone qu'ils paient 500€ pour être pistés, et ne conçoivent la communication avec leurs proches que via Facebook. Crétins. En tous cas, Google Glasses ou iPhone TouchID, ces saloperies ne passeront pas par moi, ni par quiconque comprend un minimum les enjeux politiques et sanitaires du numérique.
[message édité par U.H.M. le 16/09/2013 à 12:03 ]
Inscrit le 06/04/2012
461 messages publiés
le pire sera donc l' "heureux" possesseur d'iphone 5s couplé aux google glasses... quoique, format propriétaire oblige ils ne seront peut etre pas compatibles...
mais c'est clair que cette identification est vraiment une pseudo solution de facilité qui cache un dangereux procédé de collecte de données biométriques. le plus effearant n'est probablement pas qu'apple y ai pense, mais qu'un public y adhère.
Inscrit le 13/08/2010
7367 messages publiés
et mon petit doigt me dit que ce n'est pas fini...
Inscrit le 30/04/2012
198 messages publiés
un petit doigt qui parle? perso, je m'en méfierais...
Inscrit le 06/04/2012
461 messages publiés
en l'occurence c'est le pouce qui parlera et nul doute qu'il en dira bien plus que ce que les utilisateurs ne peuvent imaginer
Inscrit le 13/08/2010
7367 messages publiés
ce ne serait pas plutôt l'index ?
Inscrit le 06/04/2012
461 messages publiés
certes mais c'est le pouce qui theoriquement devrait etre utilisé, c'est lui qui sert à appuyer sur la touche home. perso j'ai jamais vu quelqu'un utiliser l'index. mais sait on jamais
Inscrit le 23/04/2013
143 messages publiés
perso pour moi le majeur... dresse
Inscrit le 20/07/2011
871 messages publiés
Si les petits doigts parlent, imaginez les "trous du cul" qui écoutent.
Inscrit le 03/10/2011
6091 messages publiés
Après les coques pour iPhone, un nouveau marché s'ouvre : des gants pour préserver ses empreintes et pouvoir utiliser l'écran tactile.
Tiens à propos de révolution, je me demandais, il n'y a toujours qu'un objectif sur les smartphones ?
La capacité à prendre des photos stéréoscopiques, ça pourrait être cool.
Inscrit le 17/09/2013
1 messages publiés
C'est la meilleure façon pour les Américains (et peut-être quelques autres services secrets) de se faire une basé de données de toute une population et de contrôler en même temps l'origine de toutes les communications. "Big Brother is watching you" et en plus, les gens l’applaudissent ! Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi le CNIL français se la ferme ... Connivence ? Imbécilité ? L'un n'exclut pas l'autre ....
Inscrit le 25/08/2008
711 messages publiés
Bonne remarque ! Vous imaginez ? Pour peu que vous êtes un peu bavard sur facebook on peut avoir TOUT sur vous, votre identité, connaitre toute votre vie privée, tout ce que vous consommez, qui sont vos relations et bien sûr votre photo. Et la boucle est bouclée avec votre empreinte digitale.... !
Le pire c'est que si on vous demande au commissariat de déposer vos empreintes digitales, vous hurlez au scandale (exemple) mais là sur votre smartphone un incroyable troupeau de millions de moutons vont docilement aposer leur empreinte... Il ne manque plus qu'une chose : L'ADN, mais on y va !
[message édité par renaud045 le 17/09/2013 à 17:34 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6