Orange compte mener une expérimentation dans trois zones rurales françaises afin de tester l'utilité de la 4G pour augmenter les débits de localités encore situées en zone blanche.

En zone rurale, les débits de l'Internet fixe sont loin d'égaler ceux obtenus en ville. Malgré la démocratisation de l'ADSL dans l'Hexagone, 450 000 foyers sont toujours situés en "zone blanche", selon les données de l'ARCEP. Autrement dit, ces ménages ne sont toujours pas éligibles au haut débit. Mais des solutions pour réduire la fracture numérique sont aujourd'hui expérimentées.

C'est le cas de l'accès à Internet à haut débit par satellite. C'est aussi le cas des technologies très haut débit mobile. En effet, Orange annonce le lancement d'une "expérimentation pour améliorer les débits de l’internet fixe en zones rurales grâce à la technologie LTE / 4G". Signalée par Freenews, celle-ci se déroulera sur trois zones, dont une concernera des localités situées en zone montagneuse.

L'objectif d'Orange est de proposer un meilleur débit aux habitants de ces régions malgré leur éloignement "des nœuds de raccordements des abonnés au réseau fixe (NRA)". Les clients de l'opérateur français pourront accéder à "un équipement permettant de connecter leur ordinateur à Internet. Cet équipement (boîtier + antenne) sera lui-même relié au réseau mobile 4G d’Orange".

Le très haut débit mobile pour étendre la couverture du territoire en haut débit n'est qu'une piste parmi d'autres. Outre l'accès via satellite, les opérateurs mobilisent le VDSL2, optent pour la montée en débit et déploient la fibre optique. Toutes n'ont pas vocation à perdurer, mais peuvent constituer une solution transitoire (comme la montée en débit ou la 4G) avant l'adoption d'une approche plus pérenne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés