Petit à petit, les abonnés à un opérateur téléphonique se tournent vers les offres sans engagement. Depuis l'arrivée de Free Mobile, un véritable engouement existe pour ces formules. Aujourd'hui, quatre abonnés sur dix sont dans cette situation, contre deux sur dix il y a un an et demi.

Dire qu'il y a un avant et un après Free Mobile n'est pas seulement une formule. C'est aussi une réalité, ne serait-ce que dans le cas du parc des abonnements en métropole. Depuis l'arrivée du quatrième opérateur et de ses offres, les Français faisant le choix d'une formule sans engagement sont de plus en plus nombreux. C'est ce que révèle le dernier observatoire de l'ARCEP.

Au mois de juin 2013, près de 40 % des clients ayant souscrit un abonnement avaient opté pour une formule sans engagement. S'ils ne représentent pas encore la majorité des usagers, leur groupe a toutefois doublé en l'espace d'un an et demi, ce qui est fort rapide, pour ne pas dire spectaculaire, au regard de la faible évolution de la courbe au cours des années précédentes.

En décembre 2012, l'autorité de régulation des communications électroniques et des postes avait évalué à 33 % le nombre d'usagers mobiles sans engagement au sein du parc des abonnés. Juste avant l'arrivée de Free Mobile dans le secteur de la téléphonie, le pourcentage de clients ayant une offre sans engagement était de 20 %.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés