Publié par Julien L., le Mardi 30 Avril 2013

Un jeu vidéo piège les pirates par le piratage

Le studio Greenheart Games a eu une idée originale : plutôt que de brandir le bâton contre les pirates, il a décidé de leur montrer l'envers du décor. Comment ? En publiant une version piratée et modifiée de son nouveau jeu, une simulation de studio de jeu vidéo. Cette version fait échouer systématiquement la partie lancée par le joueur, en expliquant que le piratage a conduit la firme à la faillite.


Comme la musique, le cinéma ou la littérature, le jeu vidéo est concerné par le piratage. Sur les réseaux d'échange en P2P ou sur les hébergeurs spécialisés, des milliers de jeux sont échangés chaque jour en toute illégalité. Déterminée à contrer ce phénomène, l'industrie vidéoludique a exploré diverses approches sans toutefois parvenir vraiment à inverser la tendance, à l'image des verrous numériques (DRM).

Le studio Greenheart Games a alors eu une idée étonnante : plutôt que de poursuivre la politique des coups de bâton sur les pirates, qui ne marche visiblement pas, pourquoi ne pas inviter ces derniers à voir l'envers du décor du téléchargement illicite ? C'est une expérience que relate Patrick Klug, l'un des concepteurs du jeu "Game Dev Tycoon", une simulation de studio de jeu vidéo.

"Que se passe-t-il lorsque des pirates jouent à une simulation de studio de jeu vidéo et font faillite à cause du piratage ?". Ils viennent se plaindre sur les forums officiels et demandent si des astuces peuvent être envisagées pour empêcher l'effondrement de la firme. L'un des intervenants a ainsi voulu savoir s'il était possible de développer des DRM pour empêcher le piratage de ces jeux.

Or, tout le sel de la petite expérience conduite par Greenheart Games est là : tout ceux venant sur les forums se plaindre de la simulation, qui les conduit systématiquement à la faillite, ont en fait récupéré une version piratée de Game Dev Tycoon. Comment cela est-ce possible ? En fait, le studio n'a pas fait que proposer son jeu dans le commerce ; il a aussi diffusé une version piratée et falsifiée de son jeu sur Internet.

Le but ? Pousser les joueurs à se se mettre à la place des développeurs le temps d'une partie, afin qu'ils voient le téléchargement illicite depuis un autre angle que le leur. C'est le message que voulait faire passer Greenheart Games : montrer que le piratage met de nombreux emplois en péril dans l'industrie, en provoquant systématiquement l'échec de la mission dans la version piratée du jeu.

Désireux de démontrer ce point par l'exemple, Greenheart Games a publié des statistiques après une journée de commercialisation légale et de disponibilité illégale. Il apparaît que sur 3318 usagers, seuls 214 (6,4 %) ont acheté légalement le titre. Les autres (93,6 %, soit 3104 internautes) ont récupéré la version illégale diffusée par Greenheart Games pour illustrer son propos.

Patrick Klug affirme qu'il n'en veut pas aux pirates, rappelant que lui aussi, lorsqu'il était jeune, considérait le téléchargement illicite comme une attitude normale. Toutefois, le développeur les invite à faire preuve de responsabilité en se "rachetant". Comment ? En achetant le jeu légalement (6,49 euros HT). Ce serait, selon lui, une bonne façon de faire amende honorable.

L'initiative, révélée lundi, a été diversemment accueillie. Certains ont salué l'approche originale de Greenheart Games pour parler du piratage, qui faut aussi souffrir les studios indépendants. Or, ces derniers ont les reins beaucoup plus fragiles que les grandes firmes du secteur, qui peuvent s'appuyer sur les ventes de licences très appréciées, même si ces dernières sont aussi fortement piratées.

D'autres se sont montrés plus critiques, estimant que le studio a cherché d'abord à faire une opération marketing très fine dans le seul but de faire parler de lui. En outre, les statistiques publiées par le studio sont remises en question : celles-ci se basent sur la mise à disposition volontaire d'une version piratée, le même jour que la sortie commerciale du jeu.

Or, il y a parfois quelques jours voire plusieurs semaines d'écart entre le moment où un jeu sort légalement et celui où sa version piratée apparaît sur Internet. Autrement dit, le jeu Game Dev Tycoon aurait sans doute lui aussi piraté, mais peut-être pas dans les mêmes proportions. C'est du moins ce que peuvent opposer les contempteurs de cette tentative de pédagogie.

Publié par Julien L., le 30 Avril 2013 à 16h11
 
52
Commentaires à propos de «Un jeu vidéo piège les pirates par le piratage»
Inscrit le 13/07/2009
224 messages publiés
si ce jeu permet de choisir entre différents modèles économiques et même d'en créer ou de les mixer, on peut y voir un intérêt.
Mais juste reproduire ce que font les majors avec les DRM, y a pas besoin de créer une version pirate pour savoir que la boîte va se planter.
Inscrit le 11/12/2012
167 messages publiés
D'une certaine manière c'est quand même un message plus facile à assimiler. Pour un jeu indie à 6-7€, dans le contexte actuel, ça ne me dérange pas, je dirais même que le procédé m'intrigue au point de vouloir essayer le jeu.

En revanche, ça aurait été Ubisoft ou EA, j'aurai presque cherché comment le bypasser moi-même
Inscrit le 24/08/2011
8 messages publiés
Tu soulèves un point intéressant.

En gros, le message de ce studio de jeu est vrai pour lui dans la mesure où il est tout petit et qu'il peut faire vraiment faillite à cause du piratage en revanche pour les gros studios que tu cites, le piratage ne leur pose aucun problème. Ils ont dû se faire assez de fric avec leur Call of Duty quand même...
Inscrit le 06/11/2005
613 messages publiés
Le principe du jeu ressemble beaucoup à Game Dev Story sur iOS et Android, j'avais beaucoup aimé.

Et c'est amusant le message du joueur qui demande s'il peut faire des recherches pour développer des DRM, c'est vraiment très ironique comme question.
Inscrit le 09/09/2009
39 messages publiés
"le studio n'a pas fait que proposer son jeu dans le commerce ; il a aussi diffusé une version piratée et falsifiée de son jeu sur Internet."

si c'est le studio qui l'a diffusé, est-ce que c'est vraiment un jeu piraté?
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Techniquement, non, ce n'est pas une version piratée, mais une version alternative, légale, diffuser gratuitement par l'ayant droit.


A partir du moment où c'est l'ayant droit qui l'a diffusé, comment les gens aurait pu savoir que c'était soit disant illégal ? (sans l’être )


Pire encore, vu qu'une version légale et gratuite était diffusée, ceux voyant le site payant pouvaient penser à une arnaque et le fuir.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Lapin compris, je crois : le studio n'a pas sorti des pancartes pour dire qu'ils lançaient leur jeu gratuitement sur les réseaux p2p ou en DDL : il s'agit d'un coup de bluff éducatif sur le terme de l'arroseur arrosé, à l'intention des tipiakeurs.

Ceux qui ont téléchargé le jeu par les canaux habituellement illégaux ne savaient pas que c'était le studio lui-même qui l'avait mis en ligne, ils pensaient avoir une version normale, mais piratée, comme d'habitude quoi
C'est lorsqu'ils sont venus se plaindre sur les forums que la supercherie a été dévoilée, pour leur faire comprendre ce qui arrive aux studios indépendants quand trop de monde pense que tout est gratuit.
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Peu importe le canal de diffusion, c'est l'ayant droit qui l'a diffusé, de plein gré, ce n'est donc pas une copie "pirate" / contrefaçon, .....

Si je diffuse une version différente de mon jeu, une gratuite et buguée volontairement en grande distribution, et une payante mais fonctionnel chez les vendeurs locaux spécialisés, pour au final dire: vous voyez, c'est ce qui arrive quand vous passer par la grande distribution, faut aller dans les petits commerces pour les faire vivre ! y'a aucune mesure "éducatif", j'ai juste pris les utilisateurs pour des cons

Y'a des moyens bien plus "intelligents" pour faire dans l'éducatif (moins "idiot" que "veuillez insérer le CD original", et sans prendre les gens pour des cons, alors qu'on les a volontairement trompé

- sacred qui te TP un peu aléatoirement durant le jeu sur une ile perdu au milieu de nul part, sans sortie
- serious sam 3 qui "invoquait" un mob immortel qui te courrait après (donc tu mourrais forcement, mais ça même conduit certains à prendre ça comme un "challenge" de tenir le plus longtemps possible)
- dungeon master, suivant les versions, qui plantait aléatoirement ou diminuait les loots de nourriture, empêchant d'avancer normalement (et de finir le jeu)
- settlers 3, production des ressources très basse
etc.....
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Sauf ton respect, c'est premier degré et mauvaise foi

- Il s'agit d'une blague du studio pour sensibiliser les joueurs à la question du tipiakage, rien d'autre. C'est de bonne guerre et sans conséquence pour les joueurs ayant acheté le jeu (pour une fois que les acheteurs ne sont pas les dindons de la farce des DRM). Le fait que la version ne soit pas illégale au sens propre n'est pas important : ce qui compte, c'est que les joueurs l'aient cru, et se retrouvent bloqué in-game par ce qu'eux-même ont essayé de faire IRL : l'arroseur arrosé, revu et adapté.

- Tu sais très bien que certains canaux servent majoritairement au partage illégal de contenus protégés. Je ne pense pas que plus d'1% de ceux qui l'ont téléchargé par voie parallèle pensaient avoir affaire à une version légale et gratuite, la plupart savaient très bien ce qu'ils faisaient, il ne faut pas les prendre pour des abrutis.

Leur petite expérience a très bien marché, c'est plutôt drôle (surtout le joueur qui demande s'il peut intégrer des DRM in game pour lutter contre le piratage), même si ça ne changera pas grand chose au fond.
[message édité par pakotill le 01/05/2013 à 09:54 ]
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
C'est pas de la mauvaise foi, c'est une question de fond:

C'est pas parce que certains utilisateurs se servent d'emule, TPB, ou même youtube pour diffuser du contenu contrefait, que ces plateformes ne servent qu'à ça, et que tout contenu diffusé par ce moyen serait de facto illégal
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Ils n'ont jamais présenté cette version comme légale et gratuite, ils ont lancé leur propre version piratée et modifiée, c'est un leurre, tu comprends toujours pas?
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Par défaut, c'est légal, sauf si c'est interdit (non l'inverse)

C'est pas à l'utilisateur de vérifier si c'est bien légal: c'est supposé l'être sauf avis contraire.

Vu qu'il n'y avait pas d’interdiction / opposition de leur part, c'était pas une version piratée.


Tu comprends toujours pas ?
Inscrit le 11/03/2009
1694 messages publiés
Mauvaise foi powered... Ceux qui vont sur TPB savent exactement ce qu'ils récupèrent ! Surtout quand le jeu est payant !
Faut peut être arrêter de se foutre de la gueule du monde de temps en temps
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Déja, qui a parlé de TPB, ensuite, TPB n'a pas été condamné en France à priori, donc c'est encore un site parfaitement légal jusqu'à ce que la justice décide l'inverse.
Inscrit le 30/12/2010
56 messages publiés
LOL. Je trouve amusant qu'un pirate envisage des DRM pour empêcher le piratage... C'est la charité qui se fout de l’hôpital, si je puis dire. C'est aussi la preuve qu'ils ne comprennent pas les conséquences de leurs actes. Pour ma part, j'apprécie ce genre d'initiative.
Inscrit le 01/05/2013
1 messages publiés
Moi de même : je trouve ça très amusant. Bravo à ce studio d'avoir tendu un bel hameçon, et d'avoir partagé les résultats de leur prise. Ca me donnerait même envie d'acheter le jeu et d'obtenir la version pirate ... juste pour tester. (bon, ça reste théorique, n'ayant pas le temps de jouer du tout depuis au moins 5 ans...)

clap clap clap !
Inscrit le 19/05/2011
1312 messages publiés
Mouais.... sauf que les jeux les plus piratés sont rarement des jeux de petits studios, mais plutôt les gros blockbusters type Call of duty (entre 20 et 30 millions d'exemplaires vendus, 60€ le jeu...), et sur lesquels le piratage n'a qu'un effet extrêmement réduit, voir inexistant (dois-je rappeler qu'un jeu piraté n'est pas égal à une vente perdue ?)

donc oui, "D'autres se sont montrés plus critiques, estimant que le studio a cherché d'abord à faire une opération marketing très fine dans le seul but de faire parler de lui", je suis d'accord.

Et puis bon...."Tenez voici mon jeu que je vous vend mais si vous voulez je vous met une version gratuite dispo sur TPB, hein....".. ils s'attendaient à quoi en terme de stats ???
Inscrit le 24/03/2009
917 messages publiés
Le studio n'a pas dévoilé son identité lors du partage sur TPB. Cette version a été proposée comme n'importe lequel des centaines de jeux "pirates" de la plateforme.

Le but était de duper les pirates pour qu'ils pensent avoir à faire au jeu complet "cracké".

http://www.greenheartgames.com/wp-content/uploads/2013/04/image.png

Il ont ensuite dévoilé le pot-aux-roses en donnant les chiffres : ~94% des versions obtenues par les joueurs étaient la "fausse version piratée".
[message édité par Warp le 30/04/2013 à 18:07 ]
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Cela pose un gros problème de fond:

Le fait qu'il soit pas identifié n'implique pas que le contenu soit "illégal". (des tas de jeux sont gratuits, surtout sur smartphone, et à titre personnel, il me viendrait même à l'idée de payer pour ce genre de contenu, tellement c'est courant que ça soit gratuit)

Si l'utilisateur n'a aucun moyen de savoir si les droits d'auteurs sont bien respectés par la plateforme qui lui fournit le service, par défaut, c'est légal (de la même façon que si tu achètes un CD à la FNAC, ..... y'a aucun moyen de savoir si l'ayant droit à bien donné son accord, mais au bénéfice du doute, c'est légal, me^me si la FNAC a déja eu plusieurs "problèmes" de contrefaçon)

L'utilisateur n'est pas coupable quand il est dans l'ignorance / supposition de légalité, mais quand il a pleinement conscience que ça enfreint la loi.
[message édité par Chitzitoune le 01/05/2013 à 00:27 ]
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Comparer TPB à la Fnac, fallait oser
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
A quel moment l'article ou même même avons parler de TPB ?

Ensuite, peu importe que ça soit sur TPB, emule, la FNAC, youtube, steam, un site perso, ...... c'est une question de fond, valable pour toutes les plates-formes de distribution: le possibilité pour un utilisateur de déterminé la légitimité d'un fichier uniquement en voyant ce fichier.

La "meilleure" preuve, c'est justement que ce jeu était largement légal, et non un jeu piratée, comme essaye de le faire croire après coup l'éditeur (mais c'est loin d’être le seul, des tas de contenu gratuit et libre permettent leur diffusion de la sorte, en toute légalité
Inscrit le 03/05/2013
1 messages publiés
Tu sais que tu es vraiment de mauvaise foi?
L'astuce utilisé par le studio a été de mettre 2 versions de son jeu:
-la première est la version payante et pleinement fonctionnelle;
-la seconde est la version gratuite et limitée.

Toutes les 2 sont légales, car diffusées par le studio, c'est vrai. (tout le monde te l'accorde)
Toutefois (et c'est là l'astuce), la seconde version fut diffusée au milieu de contenus non-légaux (pas tous illégaux, je te sens venir) afin de faire croire qu'il avait affaire à la version fonctionnelle et payante diffusée illégalement/gratuitement. (Tu suis?)
Ce fut donc de lui faire croire que ce qu'il prenait n'était pas légal. Alors que la vérité, c'est juste que c'était la version limitée et aussi légale que l'autre.

Le but était d'amener la personne à comprendre que prendre illégalement un contenu protégé est un manque à gagner pour les entreprises ayant participer à sa conception, et que à force, cela pouvait mener à d'autres finalités (licenciement/fermeture/etc.).

Ais-je été clair? Car je comprends que tu puisses penser ainsi, mais je ne comprends pas l'on ne veuille accepter aucune remarque attaquant son point de vue. C'est de manière générale que je dis cela (les différents côtés d'un débat sont valables), et non uniquement à toi.
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Tu admets toi même que c'était diffusé au milieu de contenu légaux en autre, et ça parle de mauvaise foi quand au faite de "savoir" que c’était une version illégale ?

Encore une fois, un contenu est supposé légal, jusqu'à preuve du contraire, et non l'inverse( idem pour une plateforme de diffusion)

Y'aurait que 2 moyens pour que votre raisonnement tienne la route:
- qu'il soit présenté comme contenu piraté (sans l'etre)
- qu'il soit diffusé via une plate-forme réservée exclusivement à ce type de contenu et condamné pour.
Inscrit le 28/06/2006
2723 messages publiés
"le studio n'a pas fait que proposer son jeu dans le commerce ; il a aussi diffusé une version piratée [...] En outre, les statistiques publiées par le studio sont remises en question : celles-ci se basent sur la mise à disposition volontaire d'une version piratée "


Ce n'est pas une version piratée, c'est une version présentée comme piratée. A priori, l'installer et y jouer n'a rien
d'illicite.

Peut-être que certains modifieront légalement cette version pour la rendre pleinement fonctionnelle...
Inscrit le 04/05/2009
821 messages publiés
Hum v'la la notoriété du studio pour faire la morale ...
- 1 seul jeu au catalogue (celui cité dans l'article)
- studio monté en 2012

Moi je dis c'est du buzz pour vendre ...


D'un coté on a les gros lobby qui verrouillent le marché pour le modelé à leur convenance et de l'autre coté les petits pense que le piratage est la cause de leur déficite ...

Non les petits qui marchent se font racheté par les gros lobby le essorent jusqu'à la moelle et les licencient.

Combien de gros titres d'en temps on été fait par de petits studios puis on été racheté par EA ou UBI pour finir lessivés ? Où sont Apogee softwatre, Titus, 3d realms, Westwood, Delphine software, Adeline Software ...
Inscrit le 19/05/2011
1312 messages publiés
Je me suis fait les memes reflexions
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
à‡a me rappel vaguement le scorpion immortel dans la version pirate de Serious Sam 3 xD

Inscrit le 13/08/2010
8122 messages publiés
Humour et buzz... pas mal vu.
Inscrit le 17/03/2006
830 messages publiés
Bravo les gars vous venez de réinventer le concept du shareware !
Inscrit le 13/08/2010
8122 messages publiés
Oui ! c'est la période des soldes, faut en profiter.

Image IPB
Inscrit le 29/01/2013
79 messages publiés
Ce que l'article ne dis pas, c'est que les développeurs du jeu ont EUX MàŠME mis la version piratée sur les réseaux p2p, ce n'est donc pas, du point de vue juridique, du piratage.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Que ce soit du piratage ou pas au sens légal, on s'en fout. Il s'agissait de faire passer un message, rien d'autre. L'arroseur arrosé, humour, toussa.
Inscrit le 28/06/2006
2723 messages publiés
Que ce soit du piratage ou pas au sens légal, on s'en fout. Il s'agissait de faire passer un message


Non on ne s'en fout pas, car quand bien même ils voulaient faire passer un message, ils ne se sont pas arrêté à ça. Ils ont du réflêchir aux implications concernant la propriété intellectuelle d'une telle diffusion "sauvage". Cette version est-elle accompagnée d'une licence ? Les utilisateurs de cette version ont-ils des droits qu'ils peuvent faire valoir en justice ? La diffusion de patchs permettant de débloquer cette version est-elle rendue de facto licite sans que cette société puisse y redire ? Que pensent les producteurs (ceux qui ont financé d'une telle diffusion qui échappe à leur contrôle ?
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Un problème avec l'humour, visiblement...
Inscrit le 28/06/2006
2723 messages publiés
Aucun chef d'entreprise, sain d'esprit, ne prendrait le risque de faire couler sa boite et de se retrouver avec des dettes voire un procès sur le dos pour avoir voulu faire seulement de l'humour.

Une telle décision nécessite de se renseigner auprès d'un conseiller juridique et de demander l'accord des parties prenantes, en particulier les ayants droits : producteurs, artistes (graphistes, musiciens, ...), ...
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Couler sa boite, mais bien sûr! Relis l'article, je pense qu'un certain nombre de choses t'ont échappé.
Inscrit le 28/06/2006
2723 messages publiés
Tu ne mesures tout simplement pas les conséquences possibles d'une telle action. Il suffit d'un ayant droit estimant que cette diffusion quasi-intégrale et gratuite va à l'encontre de ses droits, pour porter l'affaire en justice et affecter la viabilité d'une petite entreprise comme Greenheart Games. Il faut être naïf pour croire qu'un patron puisse passer à côté de ce risque pour un simple coup d'humour. Un patron cherchera obligatoirement à réduire les risques juridiques avant de prendre cette voie.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Sérieux, les gens, avant de commenter, il faut s'assurer d'avoir compris l'article : l'ayant-droit est précisément celui qui a mis (discrètement) en ligne la version destinée aux pirates : le studio.

T'es donc en train de me dire qu'ils pourraient s'auto-attaquer en justice. Y'a rien qui cloche dans ton raisonnement, t'es sûr?
Inscrit le 28/06/2006
2723 messages publiés
Sérieux, les gens, avant de commenter, il faut s'assurer d'avoir compris l'article : l'ayant-droit est précisément celui qui a mis (discrètement) en ligne la version destinée aux pirates : le studio.


L'article ne dit pas que le studio est le seul et unique ayant droit.

La création d'un jeu vidéo peut rassembler plusieurs ayant-droits potentiels : le producteur c'est à dire celui qui va financer le projet à son mot à dire, de même ceux qui sont extérieurs à la société et qui apportent au projet des éléments artistiques (graphistes, musiciens...). On pourrait aussi parler des licences d'exploitation de certaines technologies numériques (vidéo, intelligence artificielle, ...) qui peuvent contraindre une société à ne pas en faire d'utilisation gratuite hors démonstration partielle...


T'es donc en train de me dire qu'ils pourraient s'auto-attaquer en justice. Y'a rien qui cloche dans ton raisonnement, t'es sûr?


Dans le cas de cette petite boite ça n'arrivera pas. Ceci mis à part, puisque tu abordes le problème, pour des grosses boites, le PDG peut très bien se voir attaquer en justice par la boite qui l'emploie ou par ses actionnaires pour avoir pris des décisions qui vont à l'encontre des intérêts de la société.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Tu dois avoir raison, alors. Ils ont fait quelque chose de très dangereux, ils ne s'en rendent sûrement même pas compte. Des inconscients. Les pauvres.

Je citerai juste quelques phrases de l'article pour t'éviter de tout relire, c'est vrai que ça peut être fatigant :

C'est une expérience que relate Patrick Klug, l'un des concepteurs du jeu "Game Dev Tycoon", une simulation de studio de jeu vidéo.

"Que se passe-t-il lorsque des pirates jouent à une simulation de studio de jeu vidéo et font faillite à cause du piratage ?". Ils viennent se plaindre sur les forums officiels et demandent si des astuces peuvent être envisagées pour empêcher l'effondrement de la firme. L'un des intervenants a ainsi voulu savoir s'il était possible de développer des DRM pour empêcher le piratage de ces jeux.

Or, tout le sel de la petite expérience conduite par Greenheart Games est là : tout ceux venant sur les forums se plaindre de la simulation, qui les conduit systématiquement à la faillite, ont en fait récupéré une version piratée de Game Dev Tycoon. Comment cela est-ce possible ? En fait, le studio n'a pas fait que proposer son jeu dans le commerce ; il a aussi diffusé une version piratée et falsifiée de son jeu sur Internet.

Le but ? Pousser les joueurs à se se mettre à la place des développeurs le temps d'une partie, afin qu'ils voient le téléchargement illicite depuis un autre angle que le leur. C'est le message que voulait faire passer Greenheart Games : montrer que le piratage met de nombreux emplois en péril dans l'industrie, en provoquant systématiquement l'échec de la mission dans la version piratée du jeu.
[message édité par pakotill le 02/05/2013 à 00:40 ]
Inscrit le 28/06/2006
2723 messages publiés
Ils ont fait quelque chose de très dangereux, ils ne s'en rendent sûrement même pas compte. Des inconscients. Les pauvres.


Ce sont tes affirmations, pas les miennes.

J'ai simplement dit qu'ils ont du réfléchir sérieusement avant de prendre cette décision. Ta citation d'un des concepteurs ne remet d'ailleurs pas en cause cette vision plus globale de leur action.
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
On pourrait même "pousser" le bouchon très loin, en considérant qu’implanter un "défaut" de façon volontaire est une tromperie / vis important du logiciel diffusé (présenté comme parfaitement fonctionnement, et diffusé légalement par l'ayant droit)
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
"M'sieur l'agent, je dépose plainte pour tromperie, la version que je pensais avoir correctement piratée, et ben elle est même pas valide! C'est une honte, m'sieur l'agent, je demande un remboursement intégral de ce que j'ai pas payé"
Inscrit le 10/08/2010
1586 messages publiés
Elle était pas piratée, puisque diffusée légalement par l'ayant droit.
Inscrit le 04/09/2002
2800 messages publiés
mouais.. ce n'est pas sûrement pas avec ce type de jeu qu'ils vont inverser la tendance...

gta, battlefield ou d'autres.. oui, là, ça pourrait avoir un impact...
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Mais ce ne sont pas GTA, Battlefield & Cie qui sont mis en péril par le tipiakage, pas plus que Jonnhy ou Jennifer pour la musique. Malheureusement, ce sont plutôt les studios indé, qui ne peuvent se permettre de voir une partie de leurs clients potentiels se tourner vers les versions P2P ou DDL. C'est quand même le plus gros problème que pose cette culture du gratuit.
Inscrit le 08/01/2003
3072 messages publiés
euh faudra que je relise ça à tête reposée, mais à priori, si seules les versions pirates sont bugguées, c'est normal que 90% des gens qui viennent se plaindre sur leur forum soient des "pirates" non?
[message édité par SIDI le 01/05/2013 à 03:38 ]
Inscrit le 29/08/2008
1137 messages publiés
Or, il y a parfois quelques jours voire plusieurs semaines d'écart entre le moment où un jeu sort légalement et celui où sa version piratée apparaît sur Internet.


Qques jours tout au plus (en comptant les fixs et les patchs), car si c'est pas ta team qui le sort, ça en sera une autre

Ensuite, peu importe que ça soit sur TPB, emule, la FNAC, youtube, steam, un site perso, ...... c'est une question de fond, valable pour toutes les plates-formes de distribution: le possibilité pour un utilisateur de déterminé la légitimité d'un fichier uniquement en voyant ce fichier.


Déjà parler de légitimité pour un fichier ça fait bizarre.
Puis je ne vois pas comment tu veux faire à part faire confiance au commerçant (allez on a pas encore parler de labellisation ). Si tu ne lui fais pas confiance, ben ne lui achètes rien tout simplement , c'est pas une obligation de consommer.
Ce n'est pas à l'utilisateur final de régler les pbs de droits d'auteur au niveau des commerçants.
(avouez que le fameux fichier "central" dont on parlait dans un article sur le domaine public (ou en inversé privé des ouevres ou non serait pê utile ici ?)

Hum v'la la notoriété du studio pour faire la morale ...
- 1 seul jeu au catalogue (celui cité dans l'article)
- studio monté en 2012


Et ?
S'il faut attendre d'avoir 15/20a d'expérience pr l'ouvrir et tenter qque chose, on comprend pourquoi la France va si mal...
Bien sur qu'ils profitent de l'effet du buzz et alors ? Quel est le problème ? Toutes les marques le font et pourtant on les retrouve toutes dans vos caddies ou cabats donc à la limite...Ca a au moins mis en lumière la superficialité de certaines personnes se présentant défenderesses de la cause, et qui en fait ne le sont pas en les mettant devant un cas d'école.

Mais le jeu est développé et donc orienté dans un sens. Si des systèmes alternatifs (de gestion des droits) n'ont pas été implémentés pour la diffusion des oeuvres dans le jeu, c'est sur que le joueur se trouvera bloqué dans cette logique (je parle pour la version alternative) de droits d'auteur classique; qui sait peut-être à l'avenir dans une mise à jour.

PS: à ma connaissance (quil faudrait que je m'actualise ) le jeu vidéo touche moins de contreparties (voire pas du tout) que le secteur musical au niveau de la "compensation" de copies. Il serait donc bon de séparer les deux secteurs quand on parle des droits puisque ces secteurs ne partent pas sur un pied d'égalité (musique -> opéra, jeux videos -> breivnik, le tueur d'Istres, voilà à peu près le raisonnement qui a du prévaloir à la source pour expliquer cela).
Inscrit le 01/05/2013
1 messages publiés
EKNTRDBNTR?UTVU?LOIT?ULSITI
Inscrit le 15/07/2011
593 messages publiés
Sans casser du sucre sur le dos de cette "géniale" idée, ça devient fatigant de toujours lire la même conclusion. Depuis que je retravaille, j'achète beaucoup de jeux, mangas et DVD, et tous sans exceptions après les avoir eu en téléchargement illégal. Donc bon, ne voir que cette conclusion... Fin bref, comme d'habitude, on attendra pas que ces personnes soient un peu honnête dans leur point de vue, on agit, et c'est bien là l'essentiel.
Inscrit le 28/01/2013
13 messages publiés
C'est drôle pour un clone de game dev story (le nom et les sprites changent, rien de plus) de dénoncer le piratage.

Avant de faire les malins, il serrait très probablement préférable qu'il commence à faire le ménage chez eux, et, surtout, à imaginer des concepts originaux, plutôt que de copier intégralement le gameplay d'un jeu iPhone alors que le PC permet tellement plus de choses...

J'avoue tout de même que l’anecdote sur le DRM est drôle.
Inscrit le 23/09/2013
1 messages publiés
... Ce qui me sidère c'est que ca semble être quelque chose de super inédit a lire l'article... Alors que des easter eggs dans les jeux piratés comme ca, y'en a des centaines.
J'pense par exemple a Mirror's Edge ou le personnage, arrivé a un certain acte du jeu, se mettait alors a ralentir et ne plus pouvoir sauter sur les versions pirates. Ou Spyro et le bug de sauvegarde qui te faisait reprendre depuis le début.

Tout ca ca date, et ca arrive plus souvent qu'on ne le pense :')
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Avril 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12