Une semaine après la polémique, Facebook France a communiqué auprès des utilisateurs pour les rassurer et leur affirmer qu'il n'y a eu aucun bug avec les messages privés. Tous les messages aujourd'hui visibles sur le journal ont été publics par le passé.  Dans une FAQ, le réseau social classe l'affaire parmi les "mythes" qui entourent Facebook.

Il y a tout juste une semaine, le journal Metro a déclenché une vague de paranoïa ou de prise de conscience sans précédent dans l'histoire du web français, en affirmant que des messages privés datant d'avant 2009 avaient été soudainement rendus publics par Facebook. Numerama avait prévenu dès le lundi soir qu'il s'agissait probablement d'une incompréhension liée aux anciens modes de fonctionnement de Facebook, ce qui s'est par la suite confirmé (démontrant au passage à quel point les utilisateurs n'avaient pas conscience que ce qu'ils écrivaient sur les murs de leurs amis était souvent lisible par tout le monde). Mais la polémique a mis plusieurs jours à s'éteindre, beaucoup exigeant de Facebook une preuve d'innocence qu'il était bien incapable d'apporter.

Une semaine plus tard, alors que la CNIL mène l'enquête en donnant l'impression de vouloir satisfaire un gouvernement dubitatif (et surtout soucieux de se montrer protecteur de millions d'internautes-électeurs), Facebook France a décidé de réagir enfin publiquement, sur le réseau social.

La direction française de Facebook a publié dimanche un message dans lequel il ré-insiste sur le fait que "les messages privés sur Facebook ne figurent pas sur votre journal", et dénonce "la rumeur qui ferait croire" l'inverse. Il rappelle que "les encadrés indiquant que « des amis ont publié sur votre journal », qui apparaissent dans les premières années de votre journal, comprennent uniquement du contenu que vos amis ont publié sur votre mur avant le journal, pour que vous et vos amis puissiez les lire".

Désormais, lorsque l'on consulte la page d'aide sur les "mythes fréquents concernant Facebook", par laquelle le réseau social cherche à rassurer sur les idées reçues les plus véhiculées, une nouvelle entrée est proposée. "Est-ce que mes messages privés apparaissent sur mon journal ?", demande la FAQ. "Non", répond Facebook, vos messages privés n’apparaissent que dans votre boîte de réception"".  

Entretenant une certaine confusion, Facebook fait état du prétendu bug dans sa page consacrée aux bugs et autres problèmes connus. "Je vois des messages qui semblent être des messages privés sur mon journal. Pourquoi ?", propose une entrée de la FAQ. Mais Facebook nie tout bug. "Vos messages Facebook privés ne peuvent être vus que par vous et votre correspondant".

Par ailleurs, Facebook rappelle la marche à suivre pour masquer un message publié sur le mur, avant la sortie du journal  (la Timeline) en 2009 :

Pour masquer de telles publications sur votre journal :

  1. Passez la souris sur l’encadré.
  2. Cliquez sur .
  3. Sélectionnez Voir les actualités individuelles.

S'il n'y a pas eu de bug, et c'est désormais quasi certain, l'affaire montre cependant à quel point la confusion entretenue dans le passé par Facebook, volontairement ou non, s'est avérée être une bombe à retardement pour le réseau social. Il faut souhaiter qu'elle aura au moins permis de rendre les internautes plus attentifs sur le statut des informations qu'ils publient sur les services en ligne.

Et les bugs ou autres failles de sécurité n'étant pas impossibles, il faut s'obliger à respecter une règle simple. Si vous ne souhaitez pas qu'une information privée puisse un jour être rendue publique, ne l'envoyez pas sur internet. Même en privé. C'est la seule mesure de sécurité réellement efficace.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés