Steve Wozniak a souvent pris des positions à contre-courant de son ancienne entreprise, Apple. Il l'a récemment encore montré lors d'une interview sur l'iPhone 5 en dérivant sur la guerre des brevets. Jugeant la situation détestable, le cofondateur d'Apple a estimé que le jugement entre Apple et Samsung ne peut pas durablement tenir.

Au lieu de s'entretuer au nom de la propriété intellectuelle, les entreprises feraient mieux de dépenser leur énergie à faire quelque-chose de plus constructif. C'est en substance le message qu'a fait passer Steve Wozniak, l'un des cofondateurs d'Apple. Interrogé sur l'iPhone 5 par Bloomberg, l'informaticien a profité de l'interview pour donner son point de vue sur la guerre des brevets.

Revenant sur le procès-fleuve qui a opposé Apple et Samsung, et qui s'est conclu par la condamnation du second au profit du premier au versement d'un milliard de dollars de dommages et intérêts, Steve Wozniak est persuadé qu'un tel jugement ne peut pas tenir dans la durée. "Je ne pense pas que la décision du tribunal californien va tenir". Pour quelles raisons ?

Selon lui, les brevets agités par Apple dans sa bataille judiciaire concernent "des toutes petites choses que je ne peux vraiment pas considérer comme innovantes". En filigrane, Steve Wozniak soulève la dérive des bureaux d'enregistrement des marques et des brevets, qui sont accusés d'accorder trop de brevets sans vérifier véritablement leur pertinence et leur qualité.

Quel remède apporter au secteur de l'industrie mobile ?  L'entrepreneur a une solution radicale : "je voudrais que tout le monde s'accorde pour échanger tous les brevets". De cette façon, plus de contrainte de forme ou de technologie. Cela libérerait l'innovation de ses chaînes. Mais même sans aller jusque-là, un juste rééquilibrage de la propriété intellectuelle réglerait de nombreuses situations conflictuelles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés