Désormais autorisé à aller sur Internet, Kim Dotcom a commencé à fréquenter les réseaux sociaux. Inscrit sur Twitter et Instagram, le fondateur de MegaUpload a levé le voile sur une partie de sa vie privée. En la mettant quelque peu en scène.


Kim Dotcom a beau patauger dans un imbroglio judiciaire et risquer l’extradition vers les États-Unis, le fondateur de MegaUpload ne semble absolument pas abattu. C’est en tout cas l’impression qui transparaît de son compte Twitter, @KimDotCom, ouvert il y a trois jours et agrémenté de nombreuses photos. La bête noire de l’industrie du divertissement fait pourtant l’objet d’un acte d’accusation conséquent.

La présence sur Twitter de Kim Dotcom est plutôt une surprise, car la justice néo-zélandaise avait fixé certaines limites à ne pas franchir. En particulier, il lui a été interdit d’accéder à Internet. Mais depuis, les mesures prises contre le fondateur de MegaUpload ont été assouplies. Début avril, la justice l’a autorisé à surfer à nouveau sur le réseau des réseaux.

Mais si la présence de Kim Dotcom sur Twitter est une chose, la publication de quelques photos de ses enfants en est une autre. Et il est difficile en l’état de ne pas se demander si ces quelques clichés envoyés nonchalamment sur le site de microblogging ne procède pas d’une logique de communication pour susciter davantage de sympathie à l’endroit de Kim Dotcom.

La communication est en effet une arme qu’a appris à utiliser Kim Dotcom. Cela s’est vu avec le joli coup marketing de MegaUpload avec sa fameuse chanson qui avait rassemblé plusieurs artistes populaires comme Puff Daddy, Alicia Keys ou encore Snoop Dogg. Et l’opération médiatique se poursuit encore aujourd’hui, puisque Kim Dotcom prépare désormais un album.

Si Kim Dotcom jouit d’une bonne image chez de nombreux internautes, le personnage est présenté ni plus ni moins comme un mafieux. Il faut dire que le mécanisme de MegaUpload était loin d’être aussi vertueux et désintéressé qu’un système comme le peer-to-peer. Si le procès de MegaUpload déterminera la culpabilité (ou non) des uns et des autres, des millions de dollars auraient été générés.

En marge de ces interrogations sur une possible exploitation de son image, soulignons que Kim Dotcom a reçu ce qui s’apparente à une visite de courtoisie de la part de Steve Wozniak, l’un des fondateurs d’Apple.

« MegaWoz. Chic type & un supporter de l’EFF (une association en charge de défendre les libertés individuelles sur Internet, ndlr). L’EFF est en train d’aider les utilisateurs de MegaUpload à récupérer leurs fichiers. Merci à Woz et à l’EFF« , peut-on lire dans le commentaire qui accompagne la photo sur Twitter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés