Orange et SFR ont dévoilé le calendrier des travaux pour apporter la fibre optique dans l'agglomération de Marseille. Les efforts des deux opérateurs en matière de très haut débit vont progressivement s'accroître, grâce à l'accord de mutualisation conclu en novembre dernier.

Le déploiement de la fibre optique s’accélère dans les principales zones urbaines et périurbaines. Alors que les quatre grands fournisseurs d’accès à Internet que sont Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom ont passé ces derniers mois divers accords pour mutualiser leurs efforts, SFR et Orange ont engagé un vaste chantier dans l’agglomération de Marseille.

Les travaux, qui s’achèveront en 2020, visent à apporter la fibre optique à 91 428 logements situés dans les 17 communes de la communauté urbaine de Marseille Provence. « Afin d’éviter les recoupements, l’accord désigne, pour chaque commune, l’opérateur responsable du déploiement assurant le meilleur calendrier et la meilleure couverture proposés, au bénéfice des consommateurs et des collectivités locales« , écrit le communiqué.

Interrogé par Les Échos, le directeur des relations avec les collectivités locales au sein de France Télécom a expliqué que le « programme de déploiement s’accélère« , précisant que les investissements seront portés à 400 millions d’euros en 2013, contre 300 millions cette année. Sur cinq ans, c’est 2 milliards d’euros que l’opérateur historique mobilise pour le très haut débit.

Dans le cadre de leur partenariat signé en novembre dernier, Orange et SFR vont travailler de concert pour apporter la fibre optique à 9,8 millions de logements. Ces derniers correspondent à des agglomérations pour lesquelles les projets des deux opérateurs se recoupaient. Fort de son statut d’opérateur historique, Orange s’occupera d’environ trois quarts du déploiement (7,5 millions de foyers).

L’objectif du précédent gouvernement et repris par l’actuel est de passer l’ensemble du territoire métropolitain au très haut débit d’ici 2025. Un engagement qui sera difficile à respecter. Il y a deux ans, une étude avait montré que la France accusait un certain retard sur le dossier de la fibre optique. Sur les 17 pays analysés, l’Hexagone se situait en 15ème position.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés