Pendant quelques heures, de nombreux internautes ont pu expérimenter ce qu'était leur quotidien sans Facebook. Le réseau social a en effet cessé d'être disponible au cours de la matinée pour de nombreux membres, suite à une défaillance technique. Le site est depuis à nouveau accessible.

Un seul site vous manque, et tout est dépeuplé. C’est, en somme, le sentiment qui a gagné ce matin de très nombreux internautes, essentiellement en Europe, lorsqu’ils ont constaté à leur grand désarroi l’indisponibilité de Facebook. En effet, le réseau social a été confronté à un incident technique de grande ampleur. Pendant deux à trois heures, la connexion au site communautaires s’est avérée impossible pour une multitude d’utilisateurs.

Les causes de cette défaillance n’ont pas été communiquées par Facebook, qui se contente d’un message laconique cité par Le Parisien et dans lequel le réseau social explique avoir « rencontré des difficultés techniques » qui ont empêché « certains utilisateurs européens de se connecter sur la plate-forme« . Ces soucis « sont désormais résolus » et le plein accès au site « est rétabli« .

Tous les internautes n’ont d’ailleurs pas été concernés de la même façon. Toujours selon le quotidien, un responsable français a constaté que le problème « n’est pas général. Cela fonctionne pour certains et pas pour d’autres. […] Mais nous avons fait remonter ceci à nos équipes techniques pour qu’elles identifient le problème » a commenté Julien Codorniou.

L’indisponibilité temporaire de Facebook a révélé à cette occasion la grande dépendance de nombreux internautes au réseau social. Très vite, le mot-clé #facebookdown est arrivé en tête des sujets tendance sur Twitter, permettant à chacun de partager sa détresse. D’autres en revanche en ont profité pour plaisanter sur la panne du site, philosopher sur la vie avant Facebook ou moquer la frustration des membres.

La panne, qui a touché le site principal mais aussi l’ensemble de ses déclinaisons (le site mobile et les accès depuis les applications pour smartphone), aurait été causée par la déconnexion des serveurs DNS (Domain Name System) du réseau social. C’est en tout cas la piste qui se dégage suite aux tests menés par ZDNet au niveau du nom de domaine du site communautaire.

Pour le réseau social, cet incident tombe évidemment au plus mauvais moment. Le site compte en effet entrer en bourse et une panne, aussi minime soit-elle, ne contribuera pas à propulser le cours de l’action au plus haut. Selon les statistiques officielles, il y a plus de 845 millions d’utilisateurs actifs mensuels à compter de la fin décembre 2011.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés