Selon un sondage réalisé auprès des internautes sur Facebook, une majorité des internautes français soutiendraient l'action des Anonymous organisée en représailles de la fermeture de MegaUpload. Mais ce sont surtout les plus jeunes qui expriment avec le moins de réserve leur soutien.

Mise à jour : La société Repsondi qui gère la plateforme Mingle nous indique que la notice qui faisait état d’inscription sur Facebook des personnes sondées était erronée. « Ce sondage n’a pas été réalisé sur facebook mais au sein de notre panel respondi mingle« , précise-t-elle, « selon les règles strictes et standards des études marketing« .

Selon un sondage réalisé par Mingle, 56 % des Français donneraient raison aux Anonymous qui multiplient les attaques en déni de service depuis plus d’une semaine, en représailles de la fermeture brutale de MegaUpload par le FBI et le Département de la Justice américain. « Une enquête réalisée par mingle Trend montre que la majorité des Français approuve les actions menées par les Anonymous (56 %)« , résume l’institut de sondage.

C’est toutefois aller vite en conclusions.

Le sondage repose en effet sur un échantillon de « 1 470 personnes ayant un compte Facebook choisies de façon représentative« , ce qui pose immédiatement un biais (on imagine cependant que les internautes connectés sur Facebook avec leur vrai nom sont moins enclins à soutenir les Anonymous que ceux qui préservent totalement leur vie privée). Par ailleurs, si 30 % des sondés disent sans réserve que les Anonymous ont raison de « (mettre) hors service différents gros sites internet tels que celui du FBI ou d’Universal Music pour protester contre la fermeture de MegaUpload« , ils sont aussi 26 % à estimer que Anonymous « ont raison mais c’est irresponsable ». Or comment peut-on dire dans une même proposition que les Anonymous ont raison mais qu’ils sont irresponsables ? Les deux jugements paraissent se contredire.

19 % des sondés jugent en tout cas qu’ils ont tort, et 25 % ne se prononcent pas.

En revanche, et c’est sans doute le plus intéressant, on remarque de grandes disparités selon l’âge des répondants, qui indiquent une vraie rupture générationnelle. Les 15-19 ans sont de loin les plus favorables à l’action des Anonymous, avec 57 % d’entre eux qui estiment sans réserve que les Anonymous ont raison de protester par des attaques DDOS, ets seulement 11 % qu’ils ont tort. Plus l’âge des sondés est élevé, plus la part de sympathie réelle diminue : 38 % des 20-29 ans, 28 % des 30-39 ans, 27 % des 40-49 ans, 24 % des 50-59 ans, et 17 % des 60-69 ans.

On remarque la même progression, inversée, des sondés qui ne savent pas quoi en penser. Plus les personnes interrogées sont âgées, moins elles expriment une opinion sur l’action des Anonymous.

Ces dernières heures, l’action des Anonymous en France a pris une nouvelle dimension, puisque certains ont taggé l’immeuble de l’Hadopi en guise de provocation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés