Apple vient de déposer deux brevets concernant les piles à combustible. L'Américain espère pouvoir en équiper ses appareils dans les prochaines années et ainsi augmenter l'autonomie des batteries qui pourront tenir plusieurs semaines avec une seule recharge.

Et si Apple avait enfin trouvé une façon de ne plus nous faire recharger nos téléphones et ordinateurs tous les jours ? Mieux, et si une recharge pouvait assurer une autonomie de batterie de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines ? Un doux rêve ? Pas forcément, à en croire deux brevets déposés par la firme de Cupertino.

L’office américain des brevets publie en effet deux demandes de brevets détaillant comment Apple imagine utiliser les piles à combustible dans ses appareils. La technologie n’est pas nouvelle, et ce n’est d’ailleurs pas elle qui est brevetée par Apple. Son fonctionnement a, en effet, été découvert en 1839 en Allemagne et des piles à combustible furent déjà utilisées dans certains véhicules Honda.

« Une pile à combustible est une pile où la fabrication de l’électricité se fait grâce à l’oxydation sur une électrode d’un combustible couplée à la réduction sur l’autre électrode d’un oxydant. L’oxydation libère des électrons qui sont contraints d’emprunter un circuit extérieur, ce qui va générer un courant électrique« , explique Wikipedia.

La solution décrite dans l’un des deux brevets serait donc de coupler une pile à combustile à une batterie classique. Les deux pourraient alors s’échanger de l’énergie et ce système aurait l’avantage de réduire la taille, le poids et le coût des deux types de batterie et, surtout, de réduire la quantité d’hydrogène nécessaire à son fonctionnement. L’autre brevet détaille la même technologie, mais appliquée à des batteries externes.

Les piles à hydrogène sont, en effet, celles qui sont les plus proches d’une intégration à des appareils grand public, même si l’Américain cite également le carbonate fondu, l’acide phosphorique, l’éhanol ou le méthanol. Mais l’hydrogène est un gaz hautement inflammable ce qui le rend dangereux pour cette utilisation. Apple a déjà connu des problèmes avec ses batteries ou avec des téléphones qui s’embrasaient et voudra sans doute éviter toute technologie instable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés