Les nouvelles règles de l'App Store interdisent les applications alertant les usagers de la présence de contrôles anti-alcoolémie. La mise à jour, effectuée peu après le WWDC 2011, survient après la lettre de quatre sénateurs américains adressée à Apple. Des courriers similaires ont été envoyés à RIM et Google, afin de les inviter à interdire les avertisseurs de contrôles anti-alcoolémie.

La bataille en faveur de la sécurité routière ne se limite pas au retrait des panneaux signalant la présence de radars ou à la transformation d’avertisseurs en assistants d’aide à la conduite. Elle se déroule aussi dans les smartphones. Le site Mac Rumors rapporte qu’Apple a mis à jour ses consignes dédiées à l’App Store en rajoutant un paragraphe interdisant les avertisseurs de contrôle anti-alcoolémie.

« Les applications qui contiennent une liste des points de contrôle contre la conduite en état d’ivresse (DUI : Driving Under the Influence) qui n’est pas publiée par les autorités ou qui encouragent la conduite en état d’ivresse seront rejetées » prévient l’entreprise américaine. Toutes les applications de ce type qui sont déjà sur l’App Store seront retirées par Apple.

La mise à jour des conditions d’utilisation de l’App Store fait suite à une lettre écrite par quatre sénateurs américains. Ces derniers demandent la suppression des applications permettant d’éviter les contrôles de la police, afin de combattre plus efficacement la conduite en état d’ébriété. Apple n’est pas la seule société visée, puisque des missives similaires ont aussi été envoyées à Google (Android) et RIM (Blackberry App World).

En France, les autorités ont orienté leur action contre les fabricants d’avertisseurs de radars. En mai, le comité interministériel de la sécurité routière a recommandé la suppression de ces appareils, estimant qu’ils sont une incitation à enfreindre les règles du code la route.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés