La défense des internautes à l'échelle européenne est une activité qui coûte cher. La Quadrature du Net le sait, et lance de temps en temps des appels aux dons. En cette fin d'année, les finances de l'initiative citoyenne s'amenuisent.

Mise à jour – la Quadrature du Net a officiellement démarré hier sa campagne de financement pour l’année 2011 auprès des internautes. Selon son compteur, les fonds actuels permettent à l’initiative citoyenne de travailler jusqu’en février. Pour l’heure, l’objectif est atteint à 12 %.

Sujet du 16 octobre – Benjamin Bayart sera-t-il de nouveau obligé de tirer la sonnette d’alarme ? L’an dernier, le président du FAI French Data Network s’était publiquement inquiété des finances particulièrement fragiles de la Quadrature du Net, une initiative citoyenne très impliquée dans la défense des internautes et de leurs intérêts. À l’époque, l’arrêt des activités de l’organisation fut même évoqué, faute de financement pérenne.

Hier sur Twitter, Benjamin Bayart a néanmoins été très clair. « Le compteur est formel : la Quadrature arrête le 4 janvier 2011« . Depuis, le compteur a gagné quelques jours de répit et affiche désormais le 7 janvier 2011 comme date limite. À supposer que le compteur n’évolue plus, la Quadrature du Net peut encore agir pendant un peu plus de deux mois avant de fermer boutique.

Ces derniers mois, l’initiative citoyenne s’est illustrée dans plusieurs domaines. Début février, elle a proposé aux internautes un dossier Loppsi prêt-à-envoyer ; en mars, elle a défendu ses vues sur l’ACTA lors d’une rencontre avec Bercy ; elle a également diffusé le texte intégral du projet de traité international ; en septembre, sur un ton plus léger, elle a également organisé un jeu concours sur Hadopi.

Toutes ces actions, médiatiques ou non, demandent des fonds. Si la Quadrature du Net peut s’appuyer en partie sur les dons octroyés par l’Open Society Institute (OSI), la situation idéale reste l’appui indéfectible des internautes. C’est d’ailleurs la raison qui pousse de temps à autre la Quadrature du Net à lancer des campagnes de dons. Reste à savoir si l’appel sera entendu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés