Alors que la Haute Autorité va prochainement réceptionner l'identité de 800 internautes suspectés d'enfreindre le droit d'auteur, la Quadrature du Net lance aujourd'hui un jeu concours pour connaitre le nom du premier internaute français à être tombé dans les mailles du filet de la riposte graduée.

Mieux vaut en rire qu’en pleurer. Après avoir épinglé les artisans de la riposte graduée dans la série de vidéos « Worst of Hadopi« , la Quadrature du Net a lancé aujourd’hui un jeu concours pour célébrer « le/la premier(e) utilisateur/trice recevant un courrier électronique en provenance de l’Hadopi« . L’occasion pour l’initiative citoyenne de se moquer encore une fois d’un projet qu’elle n’a eu de cesse de combattre depuis le début.

Pour gagner, c’est très simple. Il suffit d’être la première personne à être prise dans les filets de la Haute Autorité. Dès que le courrier sera authentifié par la Quadrature du Net, le présumé coupable sera déclaré vainqueur, même si le secrétaire général de la Hadopi assure ne pas partir du principe que tout le monde est coupable.

Rappelons au passage que l’abonné dont l’adresse IP aura été enregistrée sur les réseaux peer-to-peer par TMG sera devra « demander à être auditionné par la commission de protection des droits » pour fournir des éléments permettant de retirer l’accusation. Et cela alors même que le label des logiciels de sécurisation n’est toujours pas disponible.

Le vainqueur du jeu concours pourra prétendre à de nombreux lots proposés par l’initiative citoyenne :

  • Un magnifique « Pi-shirt » estampillé du logo de La Quadrature du Net ;
  • Un exemplaire du considérant 12 de la décision 2009-580 du Conseil Constitutionnel, censurant l’Hadopi1 et liant libertés d’expression à accès au Net, sorti d’une presse à imprimer du XIXè siècle ;
  • Une adresse IP de la société de police privée du Net Trident Media Guard ;
  • Un coup à boire sur Paris ou ailleurs ;
  • Une suggestion de réponse à l’Hadopi.

Et pour paraphraser la française des jeux : « Hadopi, à qui le tour ?« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés