Avec les smartphones, Nintendo doit désormais composer avec une concurrence plus dynamique. En effet, les derniers téléphones affichent des performances particulièrement impressionnantes, remettant en cause du même coup les capacités techniques de la prochaine console portable de l'entreprise japonaise.

Nintendo a-t-il du souci à se faire ? À l’heure où les smartphones actuels affichent des performances vraiment très impressionnantes, la question se pose de savoir si le constructeur japonais peut encore faire le poids avec ses consoles portables. Car si Nintendo demeure un acteur incontournable, il fait désormais face à une concurrence de plus en plus marquée en provenance de l’industrie des télécoms, comme Apple. Cet été, une étude menée par GfK avait d’ailleurs indiqué que le principal atout de l’App Store était sa catégorie vidéoludique.

Certaines sociétés spécialisées dans le développement de jeux vidéo sont en tout cas relativement sceptiques sur les capacités techniques de la future console portable de Nintendo, la 3DS. Repérées par Clubic, les déclarations récentes du co-fondateur et vice-président d’Epic Games, un studio connu pour ses licences Unreal Tournament et Gears of War, vont dans ce sens.

La Nintendo 3DS « est en dessous de nos spécifications minimales, de ce que nous pouvons en dire. Nous n’avons pas de 3DS, donc il n’y a aucun moyen pour nous de le vérifier » a-t-il expliqué. « Mais tout nous amène à croire que les caractéristiques de la 3DS sont en dessous des spécifications minimales. Vous ne pourriez pas faire un jeu comme Epic Citadel pour cette console, par exemple » a-t-il assuré.

Ces propos vont nettement à l’encontre des témoignages anonymes de développeurs contactés par le magazine en ligne IGN, en juin dernier. Questionnés sur la puissance de la Nintendo 3DS, certains ont expliqué que la console portable affichait des capacités nettement supérieures à celles de la Wii, se rapprochant du même coup « des consoles HD comme la PlayStation 3 et la Xbox 360« . Des affirmations surprenantes, dans la mesure où la 3DS doit déjà gérer l’affichage 3D stéréoscopique.

Fin septembre, les caractéristiques techniques de la prochaine console de Nintendo avaient fuité sur le web. Nous apprenions alors que la 3DS embarquera deux processeurs cadencés à 266 MHz chacun, un processeur graphique à 133 MHz, une mémoire vive de 64 Mo, une mémoire vidéo de 4 Mo et une mémoire flash de 1,5 Go. Le verdict définitif des performances de la 3DS tombera lorsque la console sortira dans le commerce, l’an prochain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés