L’iPhone serait-il une console de jeux vidéo qui s’ignore ? Selon la dernière enquête de GfK, et relayée par les Echos, sur l’ensemble des applications disponibles sur l’App Store, pas moins de 29 % sont à ranger dans la catégorie jeux vidéo. Sur près de 125 000 applications disponibles sur la boutique française, cela représente environ 36 000 jeux en tout genre.

Cette catégorie est d’ailleurs l’une des plus dynamiques. Depuis janvier dernier, c’est 10 000 nouveaux jeux qui ont été rajoutés sur la plate-forme d’Apple. Un dynamisme sans doute porté par l’espoir de voir des mobinautes céder à la tentation et acheter un jeu vidéo pour quelques euros. Car en effet, l’immense majorité des jeux disponibles sur l’App Store sont payants (69 %).

L’étude de GfK fait écho à celle menée par la société Distimo, il y a quelques jours. Cette dernière, spécialisée dans l’analyse des différentes plates-formes d’applications pour appareils mobiles, avait effectivement relevé la plupart des des boutiques proposaient entre 22 et 34 % d’applications gratuites, c’est-à-dire environ un quart.

Seule l’Android Market de Google propose un ratio plus équilibré, avec 57 % des applications téléchargeables gratuitement. Toutefois, ce qui semble être une philosophie est en réalité la traduction des limitations de l’Android Market. En effet, seuls les développeurs de neuf pays peuvent proposer des applications payantes, alors que la plate-forme est justement disponible dans 46 pays différents.

Du côté de l’étude de GfK, on note que 30 % des 125 000 applications sont gratuites et qu’un autre gros tiers (36,6 %) sont accessibles pour moins d’un euro. Si le prix moyen d’une application est de 1,80 euro, quelques applications (5,3 % du total) sont vendues plus de cinq euros.

Cela fait plusieurs mois qu’Apple cherche de nouvelles pistes pour croitre. Désormais leader dans le domaine de la musique en ligne, la firme de Cupertino se penche sur les applications mobiles et les jeux vidéo.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés