Android à la tête des plates-formes mobiles dans quatre ans ? C'est la prédiction de l'institut Gartner. Selon lui, le système d'exploitation soutenu par Google va profiter du déclin des autres O.S. et du soutien des constructeurs mobiles pour gagner de nouvelles parts de marché.

En novembre 2009, l’institut Gartner livrait ses prédictions dans le domaine des plates-formes mobiles. Selon le cabinet d’analyses, le système d’exploitation mobile de Google doit prendre la deuxième place du secteur en 2012, grâce au soutien des constructeurs. En effet, ces derniers misent plus volontiers sur Android plutôt qu’en système concurrent ou une solution maison.

Manifestement, l’institut Gartner est convaincu de l’avenir radieux d’Android. Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, la firme américaine indique que le système d’exploitation, s’il maintient sa progression, devrait devenir le deuxième système d’exploitation le plus utilisé au monde dès cette année. Mieux encore. Deux ans plus tard, Android devrait prendre la première place du podium, devant Symbian.

« Le marché mondial des systèmes d’exploitation mobiles est dominé par quatre acteurs : Symbian, Android, Research in Montion (Blackberry) et iOS » a expliqué Roberta Cozza, principale analyste chez Gartner. « Le lancement des mises à jour des O.S. – comme l’Apple iOS 4, le BlackBerry OS 6, le Symbian 3 et 4 et Windows Phone 7 – va contribuer à maintenir une forte croissance dans le domaine des smartphones« .

La courbe de progression d’Android est spectaculaire. Si en 2009, le système d’exploitation ne disposait que de 3,9 % de parts de marché, l’O.S. a atteint 17,7 % en 2010 et devrait poursuivre sa progression dans les années à venir, à la faveur du déclin des autres systèmes concurrents. En 2011, Gartner prévoit une part de marché de 22,2 % et de 29,6 % en 2014.

La montée en puissance d’Android est d’ailleurs suivie de près par la concurrence. Le 1er septembre dernier, Steve Jobs avait raillé la firme de Mountain View sur le nombre de terminaux sous Android activés chaque jour. La firme de Cupertino avait accusé à demi-mots Google d’arranger ses chiffres en comptant les mises à jour de l’O.S.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés