Apple a décidé de rejeter iChatr, une application proposant globalement les mêmes fonctionnalités que Chatroulette. À l'origine de cette décision, le signalement par plusieurs utilisateurs d'iChatr de certains comportements déviants repérés sur l'application mobile. Selon le développeur, une solution est actuellement recherchée afin de pouvoir proposer à nouveau iChatr sur l'App Store.

Apple reste inflexible sur le front des bonnes moeurs. Dernier exemple en date, la suppression d’une application sur l’App Store qui était manifestement détournée par certains utilisateurs. Intitulé iChatr, le logiciel était une sorte de déclinaison mobile du fameux service de discussion instantanée et aléatoire Chatroulette.

Concrètement, l’application mettait en relation deux individus à travers un système de chat audio et vidéo, afin que ces derniers puissent faire connaissance. Arrivée sur l’App Store le 9 juillet dernier, l’application n’a malheureusement pas tenu un mois. En effet, Apple a décidé de retirer iChatr il y a quelques jours.

Selon le développeur de l’application, certains utilisateurs d’iChatr profitaient du caractère fugace des conversations aléatoires pour se dévoiler plus que de raison. Le même phénomène avait d’ailleurs été observé avec Chatroulette. Certains internautes aimaient révéler leurs déviances les plus profondes à leur interlocuteur d’un soir.

Dans cette affaire, on notera qu’Apple a décidé de rejeter une application qui ne comportait pas de contenu suspicieux ou critiquable. À l’origine, il ne s’agissait que d’un simple logiciel de discussion instantanée et aléatoire. Ici, la firme de Cupertino a décidé de bannir iChatr parce que certains utilisateurs ont introduit un usage très particulier d’iChatr. C’est finalement le comportement de l’utilisateur qui a conduit Apple à cette décision.

Difficile pour l’heure de savoir si le développeur parviendra à obtenir une nouvelle validation d’iChatr. Le créateur de l’application aimerait évidemment proposer à nouveau l’application, et cherche des solutions pour contrer certains comportements déviants qui apparaitraient sur iChatr. On remarquera par ailleurs qu’à l’origine, l’application était classée comme mature.

En effet, l’App Store d’Apple indiquait le message suivant : « âge minimum pour télécharger cette application : 17 ans : Fréquentes/Intenses scènes adultes/suggestives« . Plus généralement, Apple a déjà montré par le passé une certaine inclinaison à faire de l’App Store une boutique en ligne respectable. En avril dernier, le patron de la firme avait d’ailleurs taclé l’Android Market en indiquant que les contenus pornos, c’est chez la concurrence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés