Grise mine pour les amateurs du seul fournisseur d’accès à Internet encore indépendant. Sur le podium des fournisseurs d’accès à Internet, le groupe Iliad a perdu la symbolique deuxième place qu’il avait gagné en s’offrant Alice aux côtés de Free. Un podium toujours dominé outrageusement par l’opérateur historique Orange.

SFR a en effet réuni 4,592 millions d’abonnés au 31 mars 2009, contre 4,504 millions pour Free. Une mauvaise nouvelle sans doute pour la défense de la neutralité du net, la filiale de Vivendi (Universal Music, Canal +…) n’étant pas franchement réputée pour sa haine du filtrage et de la riposte graduée. Vivendi avait même tenté de tuer FDN, l’opérateur associatif qui vient de déposer un recours a priori fondé contre l’Hadopi.

La filiale de France Telecom, de son côté, reste loin devant avec ses 8,9 millions d’abonnés. Mais elle peine à gagner de nouveaux clients. Seulement 4.000 abonnés supplémentaires en trois mois depuis le début de l’année.

En terme de progression, SFR enregistre la plus belle performance avec 148.000 clients supplémentaires sur le premier trimestre 2010, contre 48.000 pour Iliad (Free gagne 80.000 nouveaux clients, mais Alice en perd 40.000). Bouygues Telecom, qui a lancé sa première Bbox fin 2008, enregistre un joli différentiel de 117.000 clients nets supplémentaires.

Mais comme le note l’AFP, « pour développer leurs ventes, SFR et Bouygues s’appuyent également sur le « cross-selling », le croisement de fichiers fixes et mobiles, qui leur permet de proposer à leurs abonnés mobiles des offres internet, et inversement« . Or Free n’est pour le moment présent que sur le marché de l’accès à internet fixe, et France Telecom n’a pas encore le droit de pratiquer le « cross-selling », pour ne pas abuser de sa position dominante.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés