Mise à jour : La Ligue de Football Professionnel (LFP) a confirmé vendredi la création prochaine de sa propre chaîne de télévision, qui se servira de la Ligue 2 comme terrain d’expérimentation. La chaîne aura vocation à diffuser des matchs de Ligue 1 dans deux ans, si Orange décide de ne pas participer à l’appel d’offres avec Canal+. La Ligue a confirmé aussi son souhait de s’associer à un opérateur, qui pourrait donc avoir l’exclusivité de la diffusion de la chaîne.

Article du 7 avril 2010 – Il y a deux ans, nous avions révélé que la Ligue de Football Professionnel (LFP) avait entamé des discussions avec plusieurs prestataires en vue de diffuser elle-même des matchs de Ligue 1 sur Internet. Les enchères menées entre Canal+ et Orange avaient certes permis de gonfler le prix de vente des licences de diffusion des matchs sur les chaînes de télévision, mais les difficultés d’Orange à convaincre les amateurs de s’abonner en plus à sa chaîne payante pour accéder à une seule affiche par week-end avait créé des tensions. En particulier à l’égard des sponsors qui payent pour que leurs maillots soient vus lors des retransmissions TV, mais aussi du public qui, abonnés de Free ou de SFR, ne pouvaient tout simplement pas avoir accès au service même en payant.

De plus, et plus fondamentalement, pourquoi s’attacher les services d’intermédiaires si la Ligue peut vendre elle-même ses retransmissions ? Il n’est pas absurde de penser que dans un avenir lointain, les ayants droit du sport vendront leurs images directement auprès du public, comme les musiciens pourront se passer des maisons de disques, ou les écrivains des maisons d’édition. C’est la loi de la désintermédiation facilitée par Internet, et dans une moindre mesure par la télévision numérique. Même les clubs de football y songent pour leurs propres matchs.

A l’époque, la LFP avait vivement démenti nos informations. Cependant l’idée de diffuser elle-même en direct des matchs de football à la place des chaînes de télévision habituelles était bien présente, et a fait son chemin. Elle commencera par la Ligue 2. La LFP a ainsi annoncé le 2 avril le lancement officiel d’une consultation sur les conditions de distribution d’une chaîne dédiée aux matchs de L2, après avoir jugé insuffisantes les offres des diffuseurs actuels (Eurosport et Ma Chaîne Sport) et des nouveaux candidats (France Télévisions et Orange).

Le risque est cependant grand de voir la LFP faire monter les enchères en proposant aux différents FAI de se livrer une guerre pour obtenir l’exclusivité de diffusion de sa chaîne. Une possibilité qu’offre la télévision numérique via les box ADSL, mais pas Internet où le principe de neutralité impose que les FAI offrent tous l’accès aux mêmes contenus.

A moins que la LFP n’obtienne comme elle le demande une des fréquences disponibles pour la TNT payante, auquel cas tous les Français devraient en principe y avoir accès, dans un mode plus convivial que l’écran d’ordinateur. Jusqu’au jour où tous les téléviseurs intègreront un navigateur web, faisant alors oublier qu’autrefois internet était réservé au bureau et à l’ordinateur portable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés