Amazon compte bien défendre sa place de leader dans le marché du livre électronique. Or, avec l'arrivée prochaine de poids lourds (comme Apple, Microsoft et Google), la firme a choisi de jouer un coup d'avance en annonçant la compatibilité des livres électroniques du Kindle Store avec différents appareils, allant des PC au Mac en passant par l'iPad.

Pas question de laisser la moindre ouverture à Apple dans le marché des livres électroniques. Après avoir annoncé vouloir reverser pas moins de 70 % du prix de chaque vente aux auteurs, Amazon a décidé de passer à la vitesse supérieure en portant le combat directement sur la future tablette d’Apple. En effet, le site de commerce a mis à disposition une application (Kindle For Mac) permettant de lire les livres électroniques téléchargés depuis la plate-forme Kindle Store directement sur Mac et sur l’iPad, lorsque ce dernier sera disponible dans le commerce.

Selon Amazon, ce n’est pas moins de 450 000 ouvrages dématérialisés qui sont concernés par cette nouvelle fonctionnalité. Si cela ravira sans doute les consommateurs souhaitant acquérir un iPad, cela ne fait pas vraiment les affaires d’Apple. En effet, la compatibilité annoncée avec l’iPad devrait contrarier les plans de la firme de Cupertino qui compte justement ouvrir sa propre plate-forme de contenus littéraires, l’iBookStore, un peu sur le même modèle que l’App Store ou l’iTunes. Mais dans ce domaine, c’est pour l’instant Amazon qui fait la course en tête.

Lancé une première fois en 2007, le Kindle d’Amazon a bien évolué. Sa dernière version, le Kindle DX, est d’ailleurs disponible à la vente dans une centaine de pays. Amazon dispose donc d’une avance indéniable sur Apple, qui doit sortir son produit le 3 avril prochain aux États-Unis, puis dans d’autres pays occidentaux (Europe de l’Ouest, Canada, Japon et Australie). À moins que l’iPad ne finisse par être verrouillé pour éviter la concurrence de sociétés extérieures ?

Il est clair qu’Apple n’est de toute façon pas le seul géant informatique à lorgner sur le marché naissant du livre électronique. Si Microsoft est régulièrement cité comme l’un des futurs grands acteurs ddans ce secteur, avec la tablette Courier, Google devrait également être de la partie.

Comme l’iPad et vraisemblablement Courier, le dispositif conçu par Google devrait répondre à différents usages, à la différence du Kindle qui se focalise sur la lecture des books. Soulignons également que Google compte lancer cet été une librairie numérique en France.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés